Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 16:05

 





Et, nous nous sommes embrassés
Ce fut un véritable brasier,
 Aucune rampe à incendie
N'aurait pu contenir ce baiser
Avant goût, certain, du Paradis.
Ses mains se laissaient aller
Aux découvertes de mon corps,
Elles papillonnaient encore
Et toujours, ne connaissant pas le répit.
Les miennes exploraient ses vallées
Même les plus ombragées.
Un peu de chaleur estivale
Dans ce Printemps, pour ouvrir le bal
De l'Amour ennivrant et solennel
Entre les rayons du soleil
Et l'éclat divin de nos visages
L'Amour innondait nos visages
Effaçait nos timidités,
Le contact idyllique du toucher.
Les habits  volèrent
En rythme avec nos vertues
Dans une chambre privée de lumière
Mon coeur et mon âme ont fondu.
Je me suis égaré dans les étoiles
Elles se réfléchissaient dans mes yeux bleus
Comme pris sous la mitraille
Dans des regards azurs amoureux.
Nous nous sommes mêlés
En un seul être parfait
Symbole de cette osmose
En une même overdose
D'amour, et d'ivresse charnelle
Loin, Bien loin dans le ciel
Nous survolions ces lieux communs
Avec le goût divin de l'autre
Dans la bouche et dans le corps
Et, comme un saphir, un trésor
Nous prîmes plaisir communément
A nous aimer tout simplement
Sans artifice, ni fausse promesse
Sous l'oeil complice de ma déesse,
Je pouvais voguer vers la liberté
Loin du joug du passé.
Partager cet article
Repost0