Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 10:28

On ne va même plus voter
Parce qu'il n'y a que des cons à élire
Des élites qui mentent et se déchirent
On préfère picoler entre français!
Nous on est utilise leur Coca
Juste pour tremper notre Whisky
Eux débattent sur la Burqa
Nan mais c'est quoi ce pays?
Nan mais c'est quoi ce pays?

Je m'allume mon join dans le jardin
Pendant que les voisins offusqués
Rangent leur belle Audi bien soignée
En m'regardant, moi et mon chien,
Avachi sur un transat démodé
Je ris aux éclats de leurs têtes hallucinées
Je fais de jolis ronds de fumée...
Nan mais c'est quoi ce pays?
Nan mais c'est quoi ce pays?

J'évite de regarder les infos
C'est truffé d'conneries à gober
Moi je préfère écrire mes maux
En égoïste, en bon français
Loin des mauvaises nouvelles qui défilent
Je m'fous de l'O.M et de tout c'qui brille
Je n'ai qu'un pote, c'est mon psy
Nan mais c'est quoi c'pays?
Nan mais c'est quoi c'pays?

Mon facebook pour seule vie sociale
Un univers acide amer, pas si virtuel
Et si je ne fais pas mon chiffre contractuel
L'actionnaire dans son grand carnaval
Va faire en sorte de nous virer
Nous les fourmies qu'il fait cracher
Quand l'Economie de la planète s'effondre
Je regarde mon herbe et refuse de tondre
Je tremps mon coca dans le Whisky
Nan mais c'est quoi c'pays?

Ce soir y'a une série à la télé
Ca nous évitera de discuter
De donner nos avis de débiles
Sur les prêtres tous pédophiles
Pendant que Sarko s'fait promener
Sur un Yatch près de St Tropez
Moi en parfait bon français
J'attends la pub pour me rappeler
Que j'ai une femme à embrasser
Nan mais c'est quoi c'pays?

 

M.r (c) les fleurs sauvages ne meurent jamais 2010/04

Disponible et adaptable en musique (contactez moi) 

Partager cet article
Repost0
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 21:28

#Refrain
Il  se la raconte,
Il se la ramène,
Non, mais t'as vu sa dégaine?
Monsieur est un Duc, un Ponte!

1) C'est un fou furieux
Un incroyable prétentieux,
Changeant d'avis comme une girouette
Non, mais t'as vu comme il se la pète?

2) Il est plus con que descendant,
Il a le sourire Colgate aux dents!
Il parade , c'est magnifique!
Non, mais t'as vu c't'égocentrique!#

3) Il est super imbu de sa personne
Le Roi ne se sent plus quand son Iphone sonne!
Il est bronzé il a beau teint,
Non, mais t'as vu c'qu'il est hautain!

4) Jamais froissée sa veste Armani,
Hugo est beau gosse sous ses lunettes!
Plein de relations, mais aucun ami
Non, mais t'as vu comme il se la pète!#

M@dine (c) 2010 Les Fleurs sauvages ne meurent jamais

 

Partager cet article
Repost0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 07:42

*          La tête vide dans un étau,
Je marchais le vent dans le dos,
Je traînais là, dans l' caniveau
Avec la peau sur les os.

(pour écouter cliquez ici..linklink

1)     Les gens ne me regardaient pas,
Le malheur effraie , tu vois
Ils marchent toujours tout droit,
Ici, je n'existe pas.

2)        Agonisant prés du ruisseau,
Coulent mes sanglots,
Si froid était le couteau,
Qui mit fin à tous mes maux.

Refrain :
La tête vide dans un étau
J'traînais là, dans caniveau,
avec la peau sur les os,
Je mourrais là, le vent dans l'dos!


3)       La solitude assise sur moi,
Écrasait de tout son poids,
Je sentais venir le dernier souffle,
Des souvenirs qui essoufflent.


Dans un étau,
La tête vide dans un étau,
Je marchais le vent dans l'dos
La tête vide dans un étau,
J'traînais là, dans le ruisseau.


Lala la la......

Retrouvez cette chanson sur le lien indiqué plus haut, ce sera l'occasion de voter pour nous! Merci à l'avance pour votre soutien éventuel

Partager cet article
Repost0
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 10:26

Mais qu'ont-ils fait de nos rêves?



mureaux-poeme.jpg

On voulait une p'tite maison,
Avec un jardin au soleil
On s'est retrouvé dans la tour
Dans la cité des Hirondelles!
Y'avait pas d'autre solution.
Mais qu'ont-ils fait de nos rêves?


On voulait faire des études
En faculté pas à Fleury!
Quelques années de quiétude
Bien loin du deal et du bruit.
On voulait apprendre à rêver
Pas à se servir d'un cran d'arrêt.

Mais qu'ont-ils fait de nos rêves?

On voulait un job, un vrai
Pas dépendre du caïd du quartier
On voulait un quatorze Juillet
Pas foutre le feu aux voitures
On voulait de jolies aventures
Pas avec des filles qu'on violerait

Mais qu'ont-ils fait de nos rêves?

Enfant, on jouait aux gentils et aux voleurs
Sauf qu'on est resté des méchants
Pourtant j'vous jure, on a un coeur
Derrière nos languages de truands
On est dans le système c'est ainsi
Ça ne prend fin qu'à coup de fusil.

Mais qu'ont-ils fait de nos rêves?

Madine (c)
les fleurs sauvages ne meurent jamais 2010


Dédicace à mes amis de Plateau de Creil (60)

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 07:35
4288389370_8d17ef6f04.jpg


Je marche dans les rues

Dévastées, des gens nus
Marchent dans les restes de la ville
Au visage de bidonville
La terre n'est plus mon amie
Avant  je dormais dessus
Et je m'ennuie de mon pays
Qui était si petit

Adieu mon petit pays
Adieu ma famille
Adieu mon île ô Haïti, adieu ma petite terre

I remember my country
Down Memory Lane
The wind is my best friend
It alays blows for me
Neons in the distance
Dear as daylight
Sometimes I think that I'm not of this world
I remember this song

O farewell my country
My carribean island in the sun
O farewell Haïti
The sun I just cant'see

Adieu mon petit pays
Adieu ma famille
Adieu mon île ô Haïti, adieu ma petite terre

Je me souviens du bruit
Des effondrements à Port-au-Prince
Et j'attends le secours des étrangers
A l'aéroport international
Les secours affluaient
Aussi loin qu'ils pouvaient
Des milliers de morts tombés.

I say farewell my country
My carribean island in the sun
O farewell Haïti


selon une chanson de RAPHAEL réadaptée pour l'occasion en hommage aux victimes d'Haïti
M@dine 2010




Partager cet article
Repost0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 13:40

 

C'est un Noël sans enfant
Un Noel sans âme dedans
Avec un temps pas vraiment
Drôle, et pourtant, et pourtant...
Il fait un brouillard triste et noir
Je sens cette lassitude galopante
Je sens cette solitude usante,
Et ces pleurs au loin, accablants
Qui hurlent leurs chagrins, et pourtant...

Tout va bien, tout va bien
Je me sens triste
Sans pourquoi, sans Comment
Je ne sais pas ce qui me retient
Ni qui me comprend vraiment,
Je me sens sinistre.

J'avais des rêves plein la tête,
Ils sont dans la tête d'un autre, à présent
Moi, mon âme se vide et pleure chaudement
Il y donc encore des soirs sans fêtes,
Je traîne, comme dériverait un tronc
Sur un fleuve en crue, à la triste saison,
Je me cogne aux rochers,
Je ne suis qu'une masse inerte
Avec des cauchemars plein la tête
De mes amours noyés...

Tout va bien, tout va bien,
Je suis triste devant cet écran
Je suis seul comme avant
Tout va bien, tout va bien,
Et pourtant, et pourtant........

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 12:01
Il est parti le poète,
Sans prévenir, soudainement
Il s'en est allé faire la fête
Et chanter assurément,
Il est parti sans crier gare
Dans sa petite chambre noire
Il est parti le poète.

Il est parti le poète
Nous laissant orphelin
De sa voix, de ses sourires
Il est parti bien, bien loin
Il ne voulait plus souffrir
Sur que les anges apprécient
Ses bons mots et sa poésie.
Il est parti le poète.

Il est parti le poète
Chanter ses rimes sur les nuages
Chanter l'amour à tue-tête
Dans d'autres cieux, d'autres rivages
Se rapprochant de son Dieu
Et retrouvant ceux qu'il aimait
Il est parti le poète
Son souvenir à jamais gravé
Que l'oraison soit sa fête!
Loin des tristesse des jours mauvais..

Il est parti le poète
Chantons tous, pour le célébrer
Que nos chants montent dans le ciel
Pour que sa maison soit éclairée
Que la cérémonie soit belle
Qu'elle soit belle à en crever
Il est parti le poète

M@dine le 11 Octobre 2009
Voilà écrit un texte pour lequel j'aimerais bien qu'on le mette en musique pour le jour où....
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 15:50
Il y a un temps pour construire,
Il y a un temps pour détruire,
Un pour bâtir, un pour démolir,
Dicte le Destin.



Il y a un temps pour souffrir,
Il y a un temps pour guerrir
Un temps pour réfléchir,
Et un pour y parvenir,
Dicte le Destin.



Il y a un temps pour tuer,
Il y a un temps pour pardonner,
Un pour se venger, un  pour aimer,
Dicte le Destin.



Le Destin de nos vies,
Implacable scénario,
Avec toi pour Héros,
Brûle tous mes idéaux.



Partager cet article
Repost0
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 15:40
Quand ta vie fout l'camps,
C'est la mienne aussi qui s'en va,
Quand tu meurs à petit feu
Je sens mes larmes brûler mes yeux.


Refrain:

Je suis un écorché vif
Qui croit à tout
Qui croit à plus rien,
J'ai les nerfs à vif
Je n'ai plus goût à rien,
Je n'ai plus du tout faim.

Quand ta vie fout l'camps,
Les cicatrices refont surface
Les certitudes laissent la place
Aux doutes sordides à petit feu,
Je sens les larmes brûler mes yeux.


Refrain:

Je suis un écorché vif
Qui croit à tout,
Qui croit à plus rien,
J'ai les nerfs à vif
Je n'ai plus le goût à rien
Je n'ai plus du tout faim.


Quand ta vie fout l'camps,
Mes amours se perdent tu vois
C'est toute ma vie qui se complique
Je me perds dans les histoires féeriques
Et ça, ce n'est plus vraiment moi...


Refrain :


Je suis de ces écorchés vifs
Doutant de tous et de toutes
Et, ne croyant plus vraiment à rien,
Plus de branche à laquelle se retenir
Puis, il me faut toujours partir
Et fuir ne mène bien sûr à rien.
Je le sais pourtant bien.

Je suis de ces écorchés vifs
Depuis que ta vie fout l'camps.
Rien n'est plus comme avant.
Je crois à tout
Je ne crois à plus rien
Allez, viens.....



Partager cet article
Repost0
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 12:04

O sonnent à mes oreilles, tes théories Kropotkine
Détruis-nous toute cette société jusqu'en Chine!

"Anarchistes de tous pays unissez-vous"
A ces politiciens véreux, tordons leur cou!

Société privatisée, société enchaînée
Crises et Communisme continuent d'exister

Capitalistes, socialistes, vous nous répugnez
Républicains, nationalistes, il faut les éliminer.

O sonnent à mes oreilles, tes théories Bakounine!
Détruis toute cette société aveuglée et crispée

Par les promesses en l'air, et les famines

Anéantissons la, tous aux charniers

Partager cet article
Repost0