Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 21:06

Killian doit arriver en Décembre,

Mais ce n'est pas sur qu'il sache attendre,

Il serait tenté de nous surprendre

De nous planter, et d'arriver en Novembre.

Il va bientôt venir parmi nous
Ce sera un peu de nous qui renaîtra
Tout le monde le voudra dans ses bras,
Attendrissant petit bout!

La vie sans toi...c'est pas ça!
Moins de soucis quand tu s'ras là,
La vie sans toi, tu vois,
Elle est fade, sans vie quoi!

Les amis, tes parents, ta famille,
Killian, seront tous fous de toi,
Dans leur coeur soleil qui brille
Dans la tristesse de l'hiver, vague de joie.

Il y aura de la gaieté cette année,
Comme chaque fois qu'un nouveau naît
Mais cette fois, c'est un peu le mien,
De ce petit bout, j'en suis le parrain.

Arrives vite, Killian, ...
Il me tarde de te connaître, de te voir,
Arrives vite Killian,
Si pressé de te voir, d'y croire.

Nul doute que dès à présent,
Nous sommes tous deux liés l'un à l'autre,
Tu verras, on passera de bons moments,
Killian, liés l'un à l'autre,
Il y a un peu de moi en toi,
Avec ce second prénom que tu reçois,
Killian, liés l'un à l'autre.

M@dine (c) , Lille, 24/10/97 à mon filleul Killian Lufau
 

Partager cet article
Repost0
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 13:14
Un jour, mon regard a croisé le tien,
Devrais-je le regretter?
Etait-ce la force du destin?
Dès la première seconde je t'ai aimé.

 Ta douceur, ton odeur
Une gaieté à toute épreuve,
Mais au fond une peine de Veuve
Et tellement de qualités,
qui donnent envie d'aimer,
D'aimer, et de se libérer
Si fragile était mon coeur;

Je crois que je vais dire une bêtise,
Ah! Au diable les sottises!
Je t'aime.
Cri du coeur pour toute une vie,
Cri d'espoir contre toute monotonie.


Une peau si mielleuse
Une certaine chaleur fiévreuse,
Tant envie de te voir heureuse
Si seulement tu pouvais être amoureuse!

Je crois que je vais dire une bêtise,
Ah! Au diable les sottises,
Je t'aime.
Laisses moi réveiller tes sentiments,
Laisses moi y croire juste un instant!

Je crois que je vais dire une bêtise,
Ah! Au diable les sottises!
Je t'aime.

Partager cet article
Repost0
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 12:58
Sans toi, les minutes sont des heures
Interminables, douloureuses, atroces,
Elle pénètrent l'écorce,
Et brûlent mon coeur.
Elles se délèctent à diffuser,
Des souvenirs tristes et pénibles,
Ton silence est une petite mort,
Une agonie qui me rend sensible
Je hurlerai ton nom mille fois encore!
Jusqu'à ce que je t'entende m'aimer.
Je dépérie sans le son de ta voix,
Qui me sussure du rêve à foison,
Je porte tes silences comme on porte une croix,
Folie! je t'aime d'une trop grande passion.
Partager cet article
Repost0
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 13:04
Comme chaque Mardi, je me suis levé à cinq heures ce matin. Et je me coucherai quand le travail sera terminé ce soir, sans doute assez tard. C'est notre grosse semaine dans notre métier, jusqu'à la rentrée, nous devrions vendre je ne sais combien de listes de rentrée des classes, j'espère un paquet, car je me suis donné de la peine pour transformer le magasin pour faciliter les achats de mes clients. Suspens...Pas le droit de se râter, il faudra sauver un mois d'Aout qui est mal parti.......On joue, chaque directeur, presque une bonne partie de notre année sur les quinze jours qui précèdent la Rentrée. Tous sur la qui-vive! Tous aux clients! Du coup, je ne serai que fort peu dispo, vous comprendrez, pour écrire la suite du roman (écrit en Live) , ou glisser des vieux ou des poèmes récents. En tous cas, vous semblez vous y retrouver enfin un peu chez vous sur ce blog, et vous remercie de revenir aussi souvent, même les anciens lecteurs du blog précédent semblent m'avoir retrouvé en ces lignes. Merci, à bientôt,
Partager cet article
Repost0
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 12:55

Voilà quelques jours, depuis le 23 Aout pour être précis, que je n'avais pas écrit.
J'en suis vraiment désolé, d'autant que malgrés cela deux mille personnes ont visité des pages anciennes. Il faut dire que je me suis donné comme un fou dans mon travail. En vain. Depuis un an, j'ai une chef de région qui dirige, par la terreur, six magasins de Boulogne à Bondy. Les relations avec elle sont conflictuelles.  Elle est des plus lunatiques, et ne tolère ni les explications, ni les justificatifs. La dictature de la hiérarchie aveugle et sourde. Je suis embourbé dans cela. Mardi dernier, c'était la rentrée, j'ai pris ma première journée en trois semaines, pour accompagner mes enfants en bas âges. C'est important pour moi, et pour mes puces. Can'a pas loupé, elle est venue insidieusement visiter mon magasin. Je lui ai proposé de la rencontré le lendemain, reprenant un TGV à pas d'heure pour arriver à Creil à 22h et être à sa dispodès la première heure le mercredi. J'ai pris une raclée des plus mémorables, jamais on ne m'avait parléavec autant de rage, et de mépris, et je pèse mes mots. J'étais sa chose, sa "merde" , son jouet, elle était venue me corriger dans ma façon de gérer mon équipe, qui, chiffre n'étant pas au rendez-vous, bien sûr, est devenue une équipe de bras-cassés dirigée par un nul!!! Moi. Les propos qu'elle a assené étaient menaçants, nets, et le courroux s'abattait sur moi à grand coup de menace. Mon patron, (N+2 hiérarchique) m'a même appelé le mardi doutant de mes motivations actuelles, avec des chiffres d'affaires société calamiteux, alors que je faisais du non-stop en magasin de 8h à 20h30, ou21H trois semaines durant pour préparer la rentrée des classes, temps fort majeur de l'enseigne où je travaille. J'ai même bossé le 15 Aôut! On ne devait pas êtrenombreux à le faire, même parmiles pontes de la direction. Quel con j'ai été. Pourtant j'ai les expériences de la Halle! qui m'a viré sans ménagement à cause d'un arrêt de travail ( justifié : car hospitalisé!) . Mais non, tout est normal, on est des chiens de guerre, des loups, on doit écraser les récalcitrants de nos équipes, les chasser, montrer l'exemple. "Il vaut mieux êtrecraint qu'être aimé" disait un barron du Groupe CAsino qui m'a formé!        

Moi démotivé? Bien sûr que les gadins de chiffre par rapport à l'an passé m'ont touché, je suis de la race des gagnants, pas des loosers....Mais à part ça, je crois avoir donné toute mon énergie, au détriment de ma santé et des miens, pour Mon magasin, en demandant le meilleur de mes hommes. Mais eux aussi ont été affecté par le exigences qui ne cessent de croître quand leurs salaires ne bougent pas et que leurs primes sont devenues chimériques.....Où est la normalité la dedans? 
Je me senspar mon travail, je n'en dors plus comme nombres de mes collègues qui vivent mal, dans le silence, les changements qui s'opèrent à grands coups de bâtons. Le seul hic est ma liberté de penser, et bien au delà, ma liberté de parler. Je le dis, sans hésiter que mes gars sont dans la peur et se sentent mépriser par les dignitaires du pouvoir. Seulement, je me suis usé à préparer cette Rentrée et cela sans l'appui de mon bras droit, la chef papet ( arrêt de un mois en jouant au foot! Tout fout le camps !) . Je suis crevé. Vous ne savez pas à quel point! Je suis sous tranquillisants, qui ne me font même pas dormir. Je n'ai pas le temps d'écrire mes maux, ni mon roman qui pourrissent dans les coins sombres de ma tête. l'explosion atomique est proche....Où cela va t-il encore me mener?????? 
Je ne sais pas combien de temps je dispose avant que l'on jette le matricule que je suis, car je ne me leurre pas, je ne suis qu' un pion. Un vieux   torchon que l'on brûlera vite! 
Et pourtant samedi en restant du matin au soir comme un acharné je leur ai montré que l'imbécile réfractairequi protège outrageusement son équipe contre les vents mauvais, et bien, cet imbécile a pulvérisé le record de chiffre d'affaire hors taxes de son magasin, un record qui tenait depuis des années de 27500€, tombé par l'exploit des 32600€ de ce samedi. Depuis je suis comme un ballon crevé, comme un footballeur ayant tout donné pour sa finale de coupe. J'ai rencontré un médecin cette semaine : 9/7 de tension, clopes, re clopes, caféine....Séroplexes et Atarax qui ne m'offrent que 4h de repos nocturne....
JUSQU'ICI.......................................TOUT VA BIEN !!!!!

Partager cet article
Repost0
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 21:08
C'est quoi l'amour?

Refrain :
C'est quoi l'amour?
Si tu m'aimes quand tout va bien,
Ça me va!
Si tu m'aimes plus, quand je ne vais plus,
Ça ne m'va plus!

*C'est vrai j'ai connu
Mes gamines se barrer
C'est vrai, j'en ai chialé
Je ne le ferai plus!
C'est vrai, j'ai perdu
deux, trois boulots, ballot!
Je n'étais pas fiérot,
Je ne le ferai plus*

*J'ai bouffé au Mc-Do,
Mais dans ses poubelles,
J'ai dormi à terre sur le dos
A l'ombre des chandelles,
Mon appart était vide
Autant que mon frigo
Mais moi j'étais avide
D'exister dans ton ego.*

*On a eu des soucis de fric,
Mais ça n'a pas duré,
On vivait séparés,
Loin, ça c'est chic!
Moi j'avais rien,
Toi, t'étais mon tout,
J'étais amoureux fou,
Mais je ne vaux plus rien.*

*On a connu des soucis,
Mais on se marrait bien,
Pas gâtés par la vie,
Mais on s'en sortait bien!
Tu m'as quitté pour un vieux
Bien fait pour ma gueule,
Moi grand enfant aux yeux bleus,
c'est chacun pour sa gueule
J'devais pas t'aimer pour deux.*

C'est quoi l'amour?

Partager cet article
Repost0
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 21:03

Encore une belle journée,
On s'habituerait presque au bonheur
Je partage désormais mes heures
Avec une bien belle fée,
Dont le ventre s'arrondit
Chaque jour davantage,
Une petite douceur endormie
Que j'aime et qui partage
Nos vies à présent,
Dormant bien sagement
Donnant quelques coups de pieds
A sa petite maman fatiguée
Par tant de galipettes intestines
Et par des jeux que je devine
Drôles à souhait, et mouvementés.
Encore une belle journée
Une de plus vite passée,
Qui nous rapproche de toi
Et  de Juillet à grands pas.
Dans le plaisir infini
D'être deux à s'aimer

m@dine (c) 2008

Partager cet article
Repost0
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 12:46
Ce blog sera fermé dans les prochains jours,
Une nouvelle page se tourne aujourd'hui.
J'ai fait le choix d'une nouvelle vie
Je suis sous le coup d'un nouvel amour.
Je faire valser le passer!
Me tourner enfin vers l'avenir
je sais qu'il me faudra partir.
Que beaucoup de choses vont changer.
Adieu celle pour qui j'étais un rêve
Je pars dans une autre voie lactée
Je n'ai pas su t'aimer comme tu le voulais
Et mon coeur s'est tourné ailleurs
Vers toi sur qui j'ai craqué il y a deux ans
Mais ce n'était pas le moment!
aujourd'hui je rêve dson coeur
Que cette hsitoire dure toujours
Et tant pis s'il y a des cabales contre cela
Voilà, mon choix...
Ce site ne sera pas l'otage
De quiconque.
Je n'ai plus besoin d'écrire
Je vais devenir sage.
Je dois désormais vivre.

Partager cet article
Repost0
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 21:05
Tes sourires d'été
Vont égayer ma vie
Toi ma Lilou, ma fille
Qui arrive en Juillet.
Ce sera un beau jour
La fête de l'amour,
La communion en famille
Les yeux qui brillent
Et qui pleurent leur bonheur
Ce petit bout de coeur
Qui ouvrira les yeux,
Petit morceau de lueur
Dans un ciel souvent gris
Petit rêve de papa heureux
Tu combleras tes soeurs
Je t'aime déjà ma fille!
Tu es le symbole
Le conte de fées en vrai
Tu vas les rendre folles
Tes frangines sacrées,
Non elles ne sont pas
Tes demi-soeurs
Je devine que pour toi
Ce sera des soeurs
A part entière
Ma petite lumière.
Je caresse le ventre
De ta maman fatiguée
En attendant que tu entres
Dans ma vie pour l'illuminer.
Petite Lilou, fruit de l'été
Fruit de l'amour
Bonheur de toujours
Je t'attends mon bébé.

Partager cet article
Repost0
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 21:23
Te voilà loin ma femme!
Te voilà devenue dame!
Ta honte enfin étouffée
Tu parades dans la cité.


T'as beau cacher ton visage
Sous tes parures, ton maquillage,
Ton esprit n'oubliera jamais,
Tout le mal que tu m'as fait.


Tu vis dans l'opulence
Dans l'excès, sans compter
Masques donc tes offenses,
Un jour tu as existé.


Partager cet article
Repost0