Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 13:58




Je joue de la guitare
Là sur le trottoir
Et les passants qui passent,
Que voulez-vous qu'ils fassent!
Et je compose des chansons,
D'une vie triste à raison,
Où les gens vivent seuls
Chacun pour sa gueule,
Et tant pis pour les autres!

Oh mon vieux j'en ai marre,
Du soir au matin,
Lassé par tous ces maux,
Ces cons changés en héros,
Ces donneurs de leçons.
J'aimerais mieux aller ailleurs,
Peut être ce serait pas pire,
Peut-être même meilleur,
On peut toujours rêver....


Mais non non, non non
Bien content de partir
non non non, non non non
J'espère ne pas revenir


Je joue de la guitare
Tout seul sur mon banc,
A regarder hagard,
Ces chevaliers blancs,
Qui montrent bonne patte,
Et je compose des chansons
Sur un monde d'ailleurs
Une autre vie, avec d'autres acteurs
Peut-être avec un autre nom.


non non non non non non
Bien content de partir
non non non non
J'espère ne pas revenir
non non non non non non
Bien content de partir
non non non non non

Je suis là chaque matin,
J'écris sur mon calepin,
Je croque tant de gens,
Que je m'épuise vraiment
A pleurer tout ce monde.
Je suis planté là,
En dernier con tu vois,
A défendre des idées,
Contre les bons Rois,
Jusqu'à en crever...

non non non non non non
Bien content de partir
non non non non
J'espère ne pas revenir
non non non non non non
non non non non non. 

M@dine  06/2009 à RAPHAEL HAROCHE et sa merveilleuse chanson....
 Je me suis remis enfin à la guitare, j'espère trouver un peu de temps entre le travail et l'arrivée de Bébé ( Ca va s'écrire LYLOUE ) pour ré-écrire des chansons, j'en ai plein la tête. Sinon, on est samedi j'approche des 80h de travail à bouger des gondoles, des rayons, décharger des camions, dépoter des palettes, décorer le magasin.......etc....etc.....résultat payant hier avec la visite des actionnaires qui s'est super bien passée. Les barons sont repartis enchantés, étaient d'excellente humeur, comme mes boss directs, pari réussi, cul sauvé !!!!!!!
Compliments et bonnes pensées, tout va bien....Je ne vais pas la faire trés longue ce jour et tenter de souffler un peu? Partir vers 15h serait assez bien en fait. En plus j'ai mes filles ce week end, enfin ce week end ! De cet aprèm à demain vers 18h quoi! Et encore puisque je les raccompagne en train, ce sera départ de Béthune vers 18h et retour vers 20h30....Bon allez mon I-Pod est chargé et il est passé 7h30 l'heure pour moi de décoller au magasin!!!! Bon samedi mes amis!!!!!!

Partager cet article
Repost0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 20:54



Bonsoir. Ce soir , je voudrais rendre hommage à un artiste que j'apprécie. Je suis triste d'avoir appris son décès, pour moi Bashung est l'inventeur de la nouvelle vague française, les CAlis, Les Bénabar, les Raphael.....La chanson française perd un grand Monsieur, salut l'artiste...

Partager cet article
Repost0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 14:34
Bonsoir à tous, mes amis d'avant et les nouveaux venus de la communauté des Architectes.
J'ai reçu quelques mails, et plus de participation que je n'aurais pu l'espérer. 
Donc, je lance mon second défi. Je vous propose d'écrire deux nouveaux couplets de la chanson mythique de Jean Jacques Goldman :
La vie par Procuration


Elle met du vieux pain sur son balcon
Pour attirer les moineaux, les pigeons
Elle vit sa vie par procuration
Devant son poste de télévision
Elle apprend dans la presse à scandale
La vie des autres qui s'étale


A vous.....
Etonnez nous, lâchez-vous, inventez, créez.....

LA PARTICIPATION DE : ARLETTE (cf mes liens)

Elle voudrait faire la fête le soir,
Pour effacé tous les trous noirs,
Car sa vie est trop monotone,
Que plus personne ne s'étonne... 

_________________________________________________________________________
LA PARTICIPATION DE DEBORAH (cf mes liens)

Elle met du vieux pain sur son balcon
Pour attirer les moineaux, les pigeons

Elle vit sa vie par procuration
Devant son poste de télévision

Elle apprend dans la presse à scandale
La vie des autres qui s'étale

 

Des paillettes soupoudrent son moral

Et magnifient son existence banale

Elle vit sa vie par procuration

Lisant people le cœur plein d’émotion

 

Parfois ses doigts dansent sur le clavier

A la recherche de liens d’amitié

Mais les mots s’envolent comme les pseudos

Laissant son cœur ravagé et trop gros

 

Elle vit sa vie par procuration

Au gré  des ondes et des électrons

 

Emmurée vivante dans ses souvenirs

Elle se saoule jusqu’à en défaillir

Mais un jour il lui faudra s’éveiller

A ce monde réel qu’elle n’ose regarder

 

Elle vit sa vie par procuration

Jouant de sa vie l’ultime partition

 

Les couleurs amères de ses yeux

Délavent le ciel aux angélus fiévreux

Et si parmi eux vous l’apercevez

C’est qu’une des leurs alors elle était

 

Elle vit sa vie par procuration

Luttant sans fin contre de vieux démons...

Et en plus elle joint le chant à l'écrit sur ce lien.....
link

____________________________________________________________________________________________________
LA PARTICIPATION DE MARIE (CF MES LIENS)


Elle pose sa vie sans amertume
Pour quelque temps choisir la solitude.
Dans le voile du silence trouver refuge
Dans le secret soupirer à la lune
Elle ne veut rien des autres ni de l'existence
Juste pour un temps sublimer le présent.

Au nom de l'amour construire une barrière
Sur cet océan de regrets amères
Garder dans son coeur le souvenir d 'hier
Osez croire que demain n' est pas éphémère
Dans le firmament chanter sa dévotion
Dans les effluves doucereux d'une passion.

Dans un univers de paix et de silence
Ne plus percevoir que le son du vent
Les yeux clos elle se concentre
Sur la mélodie de son existence.
Elle sait que sa vie est en torpeur
Mais que demain sera meilleur.
  
Marie

________________________________________________________________________________________



Partager cet article
Repost0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 14:33
Je suis dans les cordes,
Fatigué par les hordes
Qui nous tuent à la tâche
Qui nous cassent à la hache,
Qui hurlent leurs ordres
Vociférant dans le désordre
Des mots assassins,
En se frottant les mains,
De vous mettre à mal
Avec un vice infernal.

J'ai un soucis
Avec la hiérarchie!

Je suis usé, cramé
Anéanti, exténué
Sous le feu du travail
Sous le feu de leur mitraille
Toujours plus usant
Toujours plus éreintant,
Ces gens jamais contents
Qui lorsqu'ils parlent
Se font médisants,
Jusqu'à ce qu'ils s'en aillent.

J'ai un soucis
La hiérarchie,
Est une pénible maladie.
Faudrait changer de vie



M@dine
Partager cet article
Repost0
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 20:57
Partager cet article
Repost0
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 16:27

Tantôt enfantine, tantôt câline,

Rien ne te capture, ni personne,

Et de ta figure enchanteresse,

Dépend mon allégresse.

Ma fée enchantée et curieuse,

Au sourire le plus caressant,

De ta bonté si généreuse,

Tu faisais de moi un enfant.

 

Ton oeil gai, ta légèreté,

Ta calme allure féline,
Étaient ma douce héroïne
Ma fierté immaculée.
Ta grâce te rendait divine
Tu étais la plus attentionnée
Tes yeux étaient des diamants,
Qui étincelaient au firmament.

Je te pardonne tes frasques,
Contre une autre vie fantasque,
Ma princesse intemporelle,
Je t'aime devant l'éternel.
Ton insouciante excentricité,
Et la vie que nous partagions,
M'amènent à cette réflexion,
L'Amour peut nous tuer!

Partager cet article
Repost0
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 14:06

Mon petit papa,
Me voilà orphelin,
Désorienté, déboussolé
Par ce triste matin,
Où tu as passé ton chemin,
Tu es parti en voyage
Sans aucun baggage 
Aux pays des cieux,
Près de Dieu.
T'as dit "merde" à la maladie
A tous ces traitements abrutissants,
Tu es parti bien calmement
Aux pays des rêves infinis.

Mon petit papa,
Te voilà dans ta tombe,
Fleurie comme une notoriété
Ne manque que le poster de Laguiller
Je suis sur que les colombes
Et les Anges du Paradis
Refont le monde en conversations
Infinies, et que tu leur souries.
Dans l'enfer de cette terre,
Je me sens triste comme un parterre
De ronces immondes qui pourrissent
Sur un bas côté, et qui tapissent
La route de leurs lianes tentaculaires,
O mon Dieu, si grande est ma misère!
Je suis accablé par la détresse
Depuis cette merveilleuse messe,
Où nous t'avons dit "au-revoir".
Comment concevoir de ne plus te revoir?

M@dine  

Partager cet article
Repost0
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 12:35
Mes amis, voilà 10 jours que Papa est part...."Monté là-haut". Je n'arrive pas, non, toujours pas à l'imaginer si loin de nous, dans ce trou froid de l'hiver éternel. Ma soeur Valérie m'écrivait hier que sa vie semblait s'être arrêtée ce jour de Janvier; comme je la comprends, j'ai moi-même cette impression que tout s'est arrêté, le vide est immense. Il faut certes reprendre le quotidien, mais qu'il paraît terne sans papa. Papoune, comme je t'appelais, que tu me manques! Que ta voix me manque, mon Dieu ce que j'aimerais ne plus faire ces horribles cauchemars où l'on t'enterre vivant, où tu n'es plus! Mon Dieu, que j'aimerais chasser ces souvenirs qui brûlent mon coeur de petit garçon.....Je n'ai qu'une hâte c'est de rendre visite ce dimanche au cimetière de Bondues. Merci à tous mes amis, amies, qui ont témoigner de leurs condoléances, Dany & André, Laeti, Les neds, .....Vous tous. Votre flamme du réconfort a un peu réchauffé mon coeur devenu aussi froids que ces derniers jours. J'ai l'âme en peine, vivement que je pose des mots sur ces pages pour l'exorciser ce week-end. Je me sens si seul, loin de papa-papoune.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 12:16





Dimanche ensoleillé dans le Loir et Cher,
Je traîne près de la cheminée, clope allumée
Je pense aux derniers souvenirs de mon père
Qui le premier jour de l'année, s'en est allé.

Les roses ne meurent jamais, disait-il
Comme la rosée, une larme perle sur mes cils,
Je repense à tes jeux de mots, parfois douteux,
A nos fou-rires anodins des jours heureux 

Un bébé arrive dans mon foyer cet été,
Je vois le ventre s'arrondir loin de moi
Un petit gars, un peu de moi, un peu de toi
Un peu de soleil dans mon ciel voilé.

Nous passerons te voir dès que je le pourrais
Et même si le temps me fait défaut,
Nous discutons toujours dans mon cerveau,
Et je ne cesse pas de t'aimer 
Partager cet article
Repost0
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 11:51


Une petite pensée, rien que pour toi,
Quelques rimes maladroites ici et là,
Une petite pensée, rien que pour toi,
Moi qui sais que tu t'endors loin de mes bras.
Je sais que bientôt tu seras là,
Allongée auprès de moi,
Je n'aurais plus froid,
Qu'ils furent longs ces mois,
Longs et glacés, n'en doutes pas!
Des silences moribonds
Et des jours sans soleil,
Des océans noirs sans fonds
Plus de nuit sans sommeil.
Une petite pensée, rien que pour toi
Qui rêve déjà d'une vie à trois,
Une petite pensée, là comme ça,
Qui me vient subitement,
Comme me vient l'envie de t'embrasser, là.

Une petite pensée, rien que pour toi

Quelques rimes tragiques, ici ou là

Une petite pensée, rien que pour toi

Moi qui sais que tu dors déjà.



Partager cet article
Repost0