Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 12:58
Je me lève sous un ciel gris,
Le coeur rempli d'envies,
De chasser le jour naissant
D'être avec mes enfants,
De trouver cet équilibre
De pouvoir enfin vivre
Une vie normale et entière
Pas une vie d'apparat,
Dans ce vieil appart
Triste et sombre
Où mon ombre
Me rappelle que je ne suis rien,
Me rappèle mes cent vies
Est-ce que je vais bien?
Je ne sais plus qui je suis
Ni s'il faut donner mon coeur
Il fait un ciel de pluie
Comme les aime mon humeur
Je noirci les lignes
En attendant un signe
Qui ne vient pas.
Peut-être viendra t-il de toi?
Je suis comme un funambule
Coincé dans ma bulle
Avec ces points dans le coeur
Il faudra choisir tout à l'heure
Le chemin à emprunter.

Partager cet article
Repost0
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 12:07
Il y a une odeur de mépris,
Ignoble et nauséabonde vomi,
Une odeur de chair chaude
De corps mêlés qui galvaudent
Ce dégoût dans tes draps
Où tant de braves gars
Jouissent, ô râles infâmes,
Entre tes cuisses, ma femme,
Et qui te font aussi hurler,
Comme une truie égorgée,
Leur cire putride inonde
Tu m'écoeures ma blonde,
Quelle puanteur dans ce lit!
Une odeur de corps moisis.


Partager cet article
Repost0
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 13:09

Peut -on recroire en l' amour?

 Le peut-on un jour, pour toujours?

Je me perds dans le doute

J'ai pris un chemin, une route

Ne sachant plus où aller

Ni à quel saint me vouer.

Une femme partage mes peines

Mais elle me connait à peine

Si elle connaissait les troubles

Qui m'habitent! Un rouble,

Je ne vaux que cela!

Exigeant comme on ne fait pas!

Il me faut des calins, la Tendresse

Pas quelques parties de fesse

J'ai besoin de ta douceur

Quelques millions d'heures!

Le temps de la reconstruction ;

Où sont passées les passions?

J'ai tant besoin de toi, tu sais

Mais les fantômes vivent dans le Passé

Et je ne peux t'oublier.

Alors je me contente

Je patiente.

J'attends la folie,

L'amour d'une vie...

Est-il ici?

Partager cet article
Repost0
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 12:11



Mélanie ma chérie était en équipe de France de Billard en 2005, et 2006 féminine, Billard anglais



Vainqueur de nombreux tournois, comme Paris en 2005
Partager cet article
Repost0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 14:10
Vous avez tranché, et j'en reste circonspect, tant la surprise m'a oté toute réaction. Oui, je m'attendais à un énorme succès du camp des vainqueurs de la présidentielle. Mais pas en l'état qu'il se dessine à la veille du second tour des Législatives. Je ne peux comprendre que vous ayez plébiscité un homme tant controversé pendant la Crise des Banlieues, ni même que vous accordiez à un homme qui a donné son nom a des projets de loi qui ont défrayé les chroniques et ont engendré tant de mécontentement dans les rues de France, françois Fillon, le bien-nommé auteur des projets voulant instituer la loi...Fillon. Le Général de Gaulle disait des français qu'ils étaient des boeufs, n'avait-il pas raison? Vous voulais une autre france, plus audacieuse et libérale à outrance, vous allez être servis, les frémissements de l'ère Sarko pénètre déjà l'atmosphère et laisse planer un parfum nauséeux. La TVA sociale, bon sang quel crime contre les fondements idéologiques de notre belle démocratie!   Elle va augmenter  pour payer les heures sup' qui devaient nous permettre de travailler plus pour gagner plus.....On a la fin de l'idée ....et tout repayer sous une forme d'impot injuste telle que peut l'être la TVA, qui plus est si elle est augmentée. Et ces braves petits français qui se plaignaient d'une certaine perte de leur pouvoir d'achat principalement depuis l'arrivée de l' Euro!!!! Des boeufs!!! Mais ils l'ont voulu, ils l'ont eu!!!! Ce n'est pas encore Noel, que les cadeaux pleuvent déjà auprés des entrepreneurs, tous ses potes, à n'en point douter, rien qu'à voir le sort des auteurs du JDD qui informaient leurs lecteurs que Cécilia ( La régente ) n'avait, elle la première, pas voté pour son dictatorial époux. Y'a quand même des signes qui ne trompent pas! Il ne nous manquait plus que Stevee à la Culture pour que la farce Présidentielle soit des plus exceptionnelle! Et dire que Dimanche, les inconditionnels de Voici-People iront massivement voter, aveuglés tels que les allemands ont pu l'être à un moment de leur histoire.....80% des sièges, autant dire qu'il n'y aura plus aucun autre courant de pensée politique, plus d'opinion dans ce pays. Les pleins pouvoirs, comme en 1940, avec Pétain. Des courants inféodés, vassalisés, qui avec 2% des voix auront 24 députés à apporter en cadeau de bienvenue au Monarque, comme sur un plateau.....Y'a des ambitions politiques qui sont dramatiques, l'homme est prêt à toute les alliances, même celles contre nature et qu'il dénonçait jadis, juste pour sauver , non pas ses fesses, mais son siège sur lequel il les pose!!!! Les autres pensées poltiques, gages de conservation et de bonne santé d'une démocratie, sont en passe de trépasser, par votre volonté, mes chers compatriotes. Arrêtez le phormoleet allez donner un équilibre démocratique au pays Dimanche, ce n'eest pas encore finit!!!! Je vous en conjure....

dv, chronique d'une dictature annonçée...
Partager cet article
Repost0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 13:59

J'ai cru en ses paroles

J'ai partagé ses rêves,

Alors que sous sa coupole

L'avenir est en grève,

Elle le savait j' imagine

Que rien n'aboutirait

Et je sais, je le devine

C'était un shéma fermé

Où les lueurs sont brèves

Elle n' osera jamais

Le quitter pour de vrai

Quoi qu'en disent ses brêves,

Je lis ses complaintes

Elle vit dans l'irréel

Je la prenais pour une sainte

Quelqu'un d'exceptionnel

Mon Dieu que je suis sôt

Mais le réveil sonne

Je vais m'en sortir tantôt

L'ombre de la vérité raisonne

Déjà....

Partager cet article
Repost0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 13:54

Toujours les mêmes peines,

Ces mensonges que je vomis,

Comme je hais cette vie,

Quand le mensonge dans ses veines,

Coule de partout à foison,

Il fait parti de leurs âmes,

Constat de désolation. Démons!

Y'a rien à vous dire de plus!

Comme ici, je suis perdu,

Mes compatissants spect-acteurs!

Que je hais ces fausses déclarations,

Et tous ces faux-semblants,

Et ces mots si compatissants,

Commentaires ou paroles en l'air,

Ces vérités ou paroles universelles,

Existe t-il cet univers

Ou tout serait merveille?

Ça fait un tintamarre

Ca bruisse et ça hurle,

Tout ce bruit qui hurle

Me devient insupportable


Éternel cycle,
Dont on ne sort jamais,
Eternelle musique,
Qu'on ne sait qu'écouter,
On ne retient pas les leçons,
On plonge sur les hameçons,
Comme des connes de carpes,
La musique qui nous happe ;
Sirène, sérénade des dupes.

M@dine (c) 09/2007

Partager cet article
Repost0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 13:53

Je viens de m'engager avec NEALA qui a fait paraître un article (cf lien) où elle nous ressort d'outre-tombe des mots hors du temps, et hors d'usage pour le coup...Merci à elle de nous enrichir, et de me donner du fil à retordre pour me les ré-approprier ici...Un peu comme cela vient, mais vous connaissez mon style, j'écris ainsi, brut! A chaud!

 

LES MOTS PERDUS :                cliquez ici pour comprendre !

Dans ma réserve je vitupère
Du fond du magasin, on m'entend,
Je râle, allègrement, je vocifère
J'hurle contre la terre entière,
Peuplée d'une peuplade qui dégénère,
Celle de mes employés incompétents.
Je les écoute
vaticiner
Sur d'éventuelles primes
Mes pauvres chéris qui triment
Pour un maigre salaire à l'année!
Il y a pléthore de fainéants
Avec moult poils dans la main,
C'est à qui en fait le moins,
Ils feignent de ne pas voir
Le travail qui les attend,
C'est assez rare et surprenant
Qu'un sursaut de courage, va savoir
Vienne troubler leur torpeur
Sauf à tomber sur l'un d'entre eux,
Au tempéramment obséquieux,
Qui dans une outrageante hypocrisie
Vienne vous proposer son aide,
Sortant de sa farniente infinie
Au point que ses bras devenus raides
Aient du mal à suivre le mouvement,
Enfin, quand je dis qu'il m'aide
Il m'aide autant qu'une
bobèche
Aide à supporter la bougie d'une chandelle,
Je sais mes paroles sont un peu sèches,
Mais je suis éteint par une fatigue éternelle
Depuis que je les côtoie.

A
NEALA.....Dénicheuse de mots perdus....
A qui le tour d'utiliser ces bons vieux mots dans un texte?????   

Partager cet article
Repost0
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 13:57


Salut Salut à tous, eh bien voilà c'est enfin Dimanche, un jour où on est sur de ne pas aller bosser, et pour cause! le magasin est fermé....
Ce week end j'ai mes filles, et il pleut, ce quia considérablement boulversé notre programme, c'était prévu une brocante, pour trouver des trucs à acheter "pour notre petite soeur"...Faute de soleil, on a tablé sur un atelier peinture, et jouer de la guitare et du foot dans la véranda.
Mélanie étant épuisée (Bébé arrive) 2h de voiture pour l'aller-retour Béthune-Lille, est à proscrire, du coup ce sera le T.E.R, mais ça va bien bouffé le temps et il ne va pas rester lourd de cet aprem en famille.
Aujourd'hui j'ai réalisé que j'en étais au 499è texte sur la fleur sauvage, dont 480 poésies....
Je ne me sentais pas d'écrire, donc j'ai souhaité marquer le coup différemment en vous remerciant, vous qui me lisez, qui constituez ma famille virtuelle, maintenant je galope pour consulter vos nombreuses traces de passage ici, sur ces lignes.

1000 fois merci pour le temps que vous prenez à venir me voir.....
Vous êtes les pierres de la reconstruction de mon mieux-être....
J'adore passer vous lire, jouer vos jeux d'écriture, apprendre à vous connaître, d'ailleurs je me disais que je tenterai bien à l'occasion un week end de bloggueurs, en nous retrouvant tous un jour prochain, après la rentrée, pour nous rencontrer et tisser une réelle communauté de bloggueurs, afin que la réalité rejoingne la virtualité de nos liens affectifs.

Bon Dimanche, bon concert à Déborah qui va voir mon Raphaël, à Maylise, à Marie, à Babette, à Cr Ystal , à Viloette, à Daniel, à Marc de Metz, Valangel, Callo et sa fille, Paloma, Nadine et Thalie, Aubert59, Sialma, Hévie, Lueur, Nettoue et tant d'autres....
Mon 500è texte sera le suivant

Malgré un dimanche sous la pluie
Je suis riche de mes amis,
Marc, Cristal ou Thalie
Qui m'émerveillent de leur poésie,
Je suis riche de vos mots,
Sur Over point de héros
Juste des tas de personnalités
Des gens charmants, des auteurs nés
Des gens plein de talent
Des gens simples et vraiment
Des personnes réelles
Qui égayent ma vie
Des âmes bien belles
Que je remercie

M@dine
Partager cet article
Repost0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 14:01

Je n'entends plus ta voix,

Je crains même de l'oublier,

Et ton visage dans mes pensées,

Je crois qu'il ne te ressemble pas.

L'image finit par se brouiller,

Je cherche, je fouille ma mémoire,

Mais les souvenirs s'égarent

Une photo pour se remémorer

Le temps passe et détruit

Les plus beaux fruits de nos vies,

On voit bien que tout est éphémère

Je pense à toi mon Père,

 

Même si ma pensée est floue

Je cherche le bleu de ton regard

Je regarde des photos, brouillard! 

Tu me manques et c'est tout.


M@dine (c) Juin 2009
 

Partager cet article
Repost0