Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 11:16
JE VOUS INVITE A LIRE LES PAROLES DE CALI, CHANSON : LE DROIT DES PERES, EXTRAIT DE L 'ALBUM " L'ESPOIR", 2008

 
http://musique.ados.fr/Cali/Le-Droit-Des-Peres-t190010.html


 OU ENCORE
http://www.sos-papa.net/


Partager cet article
Repost0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 20:52
Hiver froid, Pologne 1943,
Sous les essieus d'un train
Transportant du bétail,
Complètement transi de froid,
Papy mène sa propre bataille,
Les Camps sont un enfer certain,
Ravaruska et ses milliers de morts,
Il faut tenir, accroché, encore,
La France est si loin d'ici,
Les doigts gelés, la paralysie
Des membres, seront tes séquelles,
Que tu porteras comme une béquille
Mais retrouver ta famille,
En te faisant à nouveau la Belle
N'a pas de prix.
Des jours sous ce train,
Traversant Allemagne nazie,
Ils voulaient te fusiller, les chiens
De guerre lâchés, en furie,
Torturaient pour te retrouver,
Quelques voisins valeureux
Leur donnaient des informations,
Quelle joie à la Libération,
De leur mettre une balle ou deux!
Mais pour sauver ta Liberté
Tu as laissé une part de ta santé,
Mais, retrouver ta famille,
Vraiment n'avait aucun prix.
Croix du mérite, Croix de guerre,
Croix des Déportés, je suis fier
De l'homme, et du combattant
Que tu étais mon Grand-Père,
Reposes tes cent années,
Racontes aux anges les combats menés!
Racontes-leur ce que tu as enduré!
Partager cet article
Repost0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 20:46
Le début de la fin....L'ère Sarko. Presse muselée, démonstrations mégalo lors des assemblées internationales, Napoléon de pacotille épousant une pin-up (écervellée, ce qui offre de l'espoir à certaines nanas que je connais de trouver ce qu'elles peuvent faire de leur vie!) Sarko, pote des personalités du Showbises, er grand acteur de premier plan aussi...Postulant aux Césars? César, voilà un mot qui lui sied bien! 
Partager cet article
Repost0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 18:58
Je suis là, assis au carrefour
A un moment important de ma vie,
A l'heure des choix, analyser le parcours,
Arrêter ses questions aux contours infinis.
J'ai rencontré l'amour adolescent,
Puis j'en ai souffert, la trahison
M'a laissé penser que j'aimais comme un enfant,
Et je l'ai fait à répétition.
J'ai fait souffrir moi aussi, dans mes traversées
Dans mes déserts, avec ma sensibilité ;
Je me suis accroché mille fois
Pour tenter peut-être de me retrouver?
J'ai aimé maintes et maintes fois,
J'ai eu tant de mal à me relever.
J'ai mille histoires à conter
Mille souvenirs qui m'ont assassiné.
Comment se poser? 
Comment reconnaît-on cette île?
Je pleure quand je suis amoureux,
Je suis si fragile, mon Dieu
Je voudrais cette vie paisible
Mais mon coeur cherche ce je ne sais quoi
Qui le fera se sentir enfin mieux,
Un sourire m'embrouille les yeux,
Je m'enflamme dans un grand feu
Si dangereux, et je ne sais pourquoi,
Malgré l'amour mon coeur est froid ;
Je ne veux pas te faire payer quoi que ce soit
Il y a des comptes que je règle avec moi,
Et toi, t'es là avec ton amour incroyable
Et moi, il y a ces forces insupportables
Qui me poussent en avant sur les routes
Y a t-il encore mille vies à vivre?
Fuir, s'enfuir, jusqu'à quand,
Jusqu'où?    

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 16:58
Tu as la fierté d'une amaryllis,
Notre amour est loin d'être terminé mon Artemis!
Tu as la splendeur du Dahlia
Le teint clair et rosi d'un fushia.
Tu m'aimes pour la vie commeune immortelle
Mon azalée, ma joie d'aimer,
Tu es douce et séduisante comme la cannelle
Je t'aime toujours davantage, mon giroflée.
Nos jours heureux passent trop vite, mon Eglantine,
En héliotrope, tu m'enivres sous le Gui
Je sens ta rose s'attendrir, sans épine,
Quand tu m'embrasses frivole comme l'Iris.
Sèches tes larmes, petite Marjolaine,
Pas d'oeillets d'Inde dans notre bouquet!
Mon petit coquelicot, je ne peux que le souhaiter,
Que notre amour brûle, point de cyclamen infidèles!
Ma Rose, je dépose à tes pieds ce bouquet,
De Tulipes rouges, en hommage à ta beauté,
Ta pureté est royale comme un Lys,
N'oublies jamais mon petit myosotis
Que mon amour s'enflamme telle une capucine!
Et que je t'aime, simplement, ma fleur sauvage et divine...



Partager cet article
Repost0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 16:30
I'm loocking for my windows
And nobody knows
That i was dead last night
Shooting by a flight
A plane in my head
I travel all over the world
She's so far from me
Nobody knows i was dead
And what she told?
She 's shouting something
That we can't hear
A sort of fear
I'm loocking for my windows
As if there was a T.V show
But, nobody knows
That there was the last time
I was living in this world

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 16:29
Dans les périodes d'apaisement,
On croit les avoir vaincu
On s'imagine réellement,
Qu'ils n'existent plus,
On leur a fait la peau!
Éloignés pour de bon!
A jamais, en héros...
Ko sont les démons?
Mais c'est rarement le cas,
A nouveau, sont-ils vite là,
Tapis dans l'ombre, si près,
Attendant que l'on baisse
La garde, pour nous achever.
Et rire dans une euphorique liesse
Rire de nous, de nos faiblesses,
De nos coups reçus,
Quand l'amour s'en va,
Et que l'on y croit plus,
Les démons sont bien là,
Et dansent sur nos restes,
Quelle vie funeste,
Quand on perd la foi
Alors, ne me juges pas...


Partager cet article
Repost0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 16:28

Débranchez moi ce cerveau,

Jetez mon coeur dans le caniveau,

Je suis malade de ton absence,

Ma vie est vidée de son sens,

Je me meurs de ton indifférence,

Quand il n'y a plus d'après,

Toutes les fleurs ont fané

Nous avons égaré nos rêves,

Dans une guerre sans trêve.

Mon envie de te voir revenir,

Ton désir de vouloir me fuir

"Toujours" n'a aucune valeur

Ton amour fragile est un leurre.

Je ne peux rien oublier,

Des secondes à tes côtés,

De cette chaleur inégalée,

Dans ton regard ensoleillé
Mes rêves diffusent des images,
D'un amour fusionnel
Il semblait être intemporel
D'un temps où tu fus si "sage"

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 16:26
Comme un fou assis sur la branche
Qui scie dangereusement et se penche
Qui ressent son isolement
Qui le condamne violemment.
Quid des amis qui nous ont oublié?
Un téléphone devenu inutile
Des espoirs vains et futiles
Et des proches pas très pressés
De se manifester, de rendre visite
Et ce sentiment grandit et persiste
Je suis à l'isolement
50 KM à présent nous séparent
De leurs lieux de vie à tous
Je ne comprends pas ce qui les repousse
A venir dans mon trou triste et noir
Je voudrais sortir de ce banissement.

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 16:25
Mes chers lecteurs, je m'excuse à l'avance de mon manque de disponibilité pour répondre à vos commentaires et être réactif sur vos blogs, à venir vous lire. En effet, outre un emploi du temps professionnel plus que chargé. Ma chérie, Mélanie, enceinte de 7 mois entre à l'hôpital demain matin pour soigner (enfin) sa brèche dur-mère.
Qu'est-ce que c'est que cette bête là? En fait, pour faire court, le liquide céphalo-rachidien qui entoure et protège le cerveau s'écoule dans une membrane de la tête jusqu'au bas du dos. Or, Mélanie lors d'un (simple) éternuement s'est déchirée cette membrane, créant une fuite de ce liquide.
Les conséquences? 
Depuis deux mois qu'elle a déclaré cette incapacité (lourde) elle fait une migraine sans discontinuité.
Et, pas n'importe laquelle! Une migraine longue durée à la hauteur d'une méningite, sauf que contrairement à cette dernière, elle dure depuis très longtemps: 2 mois. Si elle n'avait pas été enceinte, et si les IRM ne présentaient pas de danger pour Lilou qui est dans son ventre, on aurait pu localiser où se situe cette brèche. Seulement là, impossible.
Dans son cas à elle, elle n'a qu'une seule possibilité de traitement: Le Blood Patch.
C'est à dire, injecter en péridural son propre sang afin qu'il colmate en quelque sorte sa brèche.
Mais comme on ne sait la situer, ça peut ne pas marcher du premier coup, et on devra peut-être s'y reprendre à plusieurs fois.
Donc elle entre demain, je ne sais trop combien de temps. 
Peut-être la fin de deux mois de céphalées? 
2 mois à rester allongée, car les migraines sont horriblement atroces debout, quand la pression est trop basse dans ce liquide céphalo-rachidien. Vomissements, perte d'équilibre, donc pas de voiture, enfermée, etc....Un clavaire!
Généralement, on "attrappe" cela après une ponction lombaire râtée. 
Il n'y a que 50 cas répertoriés, autant dire que le Neurologue la considère avec un profond respect....intêresé!
Je vais donc m'occuper d'elle, de la maison, du chien, du chat, et accessoirement de mon magasin à tenir!!!!
A bientôt
Partager cet article
Repost0