Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 06:30
Ma belle mère arrive de Saumur en voiture pour repartir demain, folie!
Aujourd'hui, on se grouille d'aler chez Norauto refaire les freins qui
font un boucan de tous les diables, on est sur les disques!!!!
Cet aprem on récupère ma mère à Lille, pour qu'elle rencontre
ma belle mère, et on dépose Laurène invitée à dormir chez une amie.
On a donc un aller retour Bethune Lille à faire, pas une mince affaire!
Autre onjectif du jour: repasser 6 chemises pour la semaine, ranger mes cravattes!
Dernière journée de vacances, enfin journée de repos, la dernière
avant d'attaquer 16 jours non stop sans repos....Rentrée des Classes oblige
Pour revenir à mon premier moisversaire, voilà les stats Blogrank de 77
3211 pages vues, 516 Commentaires...Premier staisfaisant, même si je suis 
bien en dessous des stats impressonnantes des Fleurs Sauv.,....
Bon Lundi à tous 
Partager cet article
Repost0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 20:04

Le blog de DEBORAH, c'est ici...link

J'ai reçu cela d'elle ce jour.....

Je sais qu’aujourd’hui ton cœur est bien lourd

Que ton papa te manque et que tes larmes d’amour

Ne parviennent à panser ton âme qui se perd

Dans les limbes du passé du vivant de ton père

 

Pourtant Damien tu sais de sa demeure céleste

Ton père n’en doute t’accompagne en pensées

Et chaque petit pas que ton empreinte laisse

Est un peu de toi-même et de lui rassemblés

 

Je ne suis pas très douée pour dire ces choses là

Mais je crois qu’il te faut l’espoir toujours garder

Car de là haut ton père doit être très fier de toi

Car ton cœur semble pur et empreint de bonté

deborah.

Merci à toi Déb....C'est trés touchant! Vous ne connaissez pas Déb, c'est dans mes liens que ça se passe, quelqu'un de formidable allez jeter un coup d'oeil!

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 20:36

YVELINES ET MOI : INTERDEPARTEMENTALITE EN DELIRE!!!!!!!!!

Huit heures, le téléphone me réveille ESSONNE

Je prends GARD à ne pas tomber en décrochant!

Ma télé diffuse un documentaire : les l'YONNE (s)!

Celui d'hier, sur le LOIRET était plus passionnant!

(Je croyais avoir capté un truc polonais,

Mais que nénéie, c'était juste Arte!!!)

Je décroche sans traîner, en véritable HERAULT

C'est ma fiancée, YVELINES, qui est au bout,

Elle me dit, "bonjour mon DOUBS!

Te déranger dés l' AUBE, ne t'ennuie pas trop?"

Je lui répondais que non, bien qu'elle perturba mon SOMME

J'étais si bien, sur ce nouveau sommier si CHER

Surprise que je "g LANDES" si tôt en SOMME

Le temps de glander est fini, c'est FINI-S-T-ERE!!!

Excusez l'accent, elle n'est PAS (D) CALAIS!

Et, il est vrai qu'elle parle de façon CREUSE!

VAR-anger tes affaires, je ne vais plus tarder!"

 

Elle JURA que vivre à deux m'aiderait

Et fini par me préciser qu'elle arriverait dans l'EURE

Je me suis dit: "M'ISERE! faut s'dépêcher!"

Si je ne veux pas qu'il y ait un MEURTHE!

 

Avais-je tiré le gros LOT avec elle?

J'aurais du faire un PARIS sur une autre belle!

Il faut que je GERS  cette situation!

Je pris donc de m'ORNE résolutions!!!

 

Penser à son arrivée me fait mal aux RHIN

Pour pârer à cela, quoi de mieux qu'un CALVADOS?

Car SAVOIE m'effraie, et j'ai mal aux os (pour la rime! scusez!!!)

Mais j'ai encore une carte dans la MANCHE croyez bien!

M@dine 

A vous de jouer, mes amis.............; pour ma part 27 départements cités QUI PRENDS LE JEU????? DEBORAH? MAYLISE? CRYSTAL? MARC? VIOLETTE??? Allez, allez, j'attends!!!!!!!!!!!! Bizes


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PARTICIPATION DE CRYSTAL :

Mon frère, mon PYR ENEES
J’lui fais un pied de nez
Et il jette sur moi ce fâcheux re GARD sur mes BAS RHIN
Mais j’men fous quand c’est pas l’autre, c’est l’AIN
Une torgnolle de sa MANCHE, même pas peur
j’pleurniche quand même dans le GIRON DE de ma sœur
Où jm’endors comme un LOIRE

Rêvassant en SOMME à tous mes espoirs
J’ORNE les rives de L’OISE qui pavoise le soir
Moi j’suis née dans l’AISNE, mais dans la MARNE
Je me suis ALLIER, là ou ailleurs, pourquoi pas le TARN

Je vais où mes pas me "MAINE" , mon royaume je p"RHONE"
Quand sur l’affluent de la GARONNE
Mes mains se GERS..
Désillusions me bercent
J’mange du gâteau de SAVOIE
Point d’EURE pour n’penser qu’à soi

Pour m’installer j’cherche quelques ARES… DECHE
Trop CHER, alors en ARIEGE faire des parties de pêche
Et je CREUSE à l’AUBE pour trouver en AVEYRON
Comme dans cette "GARD" où je tourne en rond

Dans les COTES D’ARMOR, j’trouverai l’amore
Batifolant sur les routes de la COTE D’OR
Je retrouverai mon HERAULT au corps si DOUBS
Se perdre dans les "hight" LANDES, c’est fou

Plages de VENDEE of CORSE,
À deux plus de force
Parcourant la DROME
J’te retrouverai "at home"

Mais un jour j’irais dans le ch’NORD ou dans la MAYENNE
retrouver le DAM qui fait toujours des siennes
Boire un p’tit coup de CALVADOS ou de vin du JURA
À quelques PAS DE CALAIS et sans tralala….



-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A l'Aube d 'Ain Paris sur le Territoire-de-Belfort ente le conte d'Ille-et-vilaine, duc d'Ariège et son ami, ce Cher baron des Côtes  d'armor.
Allier sans condition de son Doubs ami ,il Jura Somme à l'appui que d 'où Vienne l'attaque , ils seront des Hérault. Manche relevée, ceinture entre le Haut-Rhin et le Bas-Rhin ,prêt à se battre ,dégustant un biscuit de Savoie.

Yvelines, marquise de Sarthe , arrive Essonne le début des combats mais Gard à notre Loir et Cher animal. En fait ce loir était une Loire, petite bête qui Orne le coffre , emblème du Pas-de-Calais.

L'Aisne douloureuse, la mine Creuse ,désireux de Calvados , une trêve fut décidée, avec, il faut bien l'avouer, du vin de Moselle, de la dépose des armes Puy de dôme.
Puis l'esprit libre , en compagnie de leur amie , à qui ils firent une "Aude à la marquise " ils reprirent leur route respective l'un vers les Hauts-de-Seine en passant bien sur par le Val-d'Oise et le Val-de Marne et l'autre vers sa tendre vallée des Hautes Pyrénées.Quand à la marquise son Lot fut de rentrer seule en Charente-Maritime.

Participation remarquable de MARIE

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 20:25
Le temps nous rattrape,


Le sablier ne cesse de s'effriter,
Et toutes ces choses qui nous échappent,
Tout ce que l'on ne cesse de regretter
La vie a ses moments démoniaques,
Qu'il faudrait laver à l'eau de Javel
Ces actes manqués, à l'ammoniaque
Il y a toujours des nuages dans le ciel.


Le temps qui passe,
Je n'ai pas appris à vivre
Quelques amours fugaces
Dans lesquels j'ai tenté de survivre,
Et ce temps qui nous échappe
Nous leurrant dans nos priorités
Cette vie trop courte qui peut filer
Frivole, capricieuse, et qui dérape.



Il est temps de tout plaquer
De s'envoler dans des airs de liberté
Chasser le temps des tourments, des tempêtes
Oublier notre amour-perdu et ses soirs de fête
Il y a des silences pourtant éloquents
Et toi tu ne le comprends pas
Il y a ces chagrins dont on ne se relève pas
Je vais m'en aller, il est temps.



Ces questions qui trottent dans la tête
Comme les aiguilles de ma montre
La vie est là, assassine, qui nous démontre
Qu'elle n'est jamais totalement parfaite
Je pleure sur ces milliers de lignes,
J'attends qu'elle me fasse un signe,
Pour tirer enfin ma révérence
La vie est une drôle de romance!


Ce temps qui nous échappe
Qui nous brûle à petit feu
Qui nous fait devenir vieux,
quand, tout un coup, tout dérape
Rien ne le retient, mon Dieu
Chaque instant est déjà du Passé
Le plus important était-ce de t'aimer?
Combien de temps pour être heureux?
  
 Et cette vie folle qui défile,
Qui ne nous retient que par un fil
Partout ces couples qui s'embrassent
Mais pour combien de temps encore?
Le temps est long quand on est lasse
Mais il est trop court quand on est mort
Le temps nous rattrape
Quand notre vie nous échappe.

MR 2009

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 14:36
J'aimerais vraiment pouvoir
Lui arracher les yeux aux ciseaux!
Lui ouvrir une porte, le laisser voir,
Si au fond de ma cave, il fait beau ;
Mon cher receveur des Impôts!
Qui m'envoie son 2è redressement
Je voudrais tant t'arracher une dent,
Pour la gentillesse de tes échelonnements
Je travaille plus pour gagner moins,
Les pâtes, c'est sympa, si ça dure un temps!
Je voudrais pouvoir écraser mon joint,
Sur ta belle gueule d'ange,
Mon Dieu, que cela me démange!

#REFRAIN#
Mon per-vers-cepteur
Il est gai comme une opération de la rate!
Je donnerai n'imp pour lui donner un p'tit coup d'lattes
Mon cher per-vers-cepteur,
J'voudrais lui faire la tête comme un compteur
Même à EDF, ils sont moins boeufs!
J'préférerais passer un week-end en amoureux
Avec mon banquier, plutôt que de
Lire encore un courrier de mon Per-vers-cepteur!

J'aimerais vraiment pouvoir,
T'en mettre juste une ou deux,
Et te passer le sourire au hachoir
Plus voir ta tronche d'homme hideux!
Mon cher receveur des Impôts
Derrière ton bureau, tu fais le beau,
Tu t'en cognes de la misère
Dans laquelle tu plonges des gens honnêtes
J'ai plus qu'à braquer une grand'mère
Pour pouvoir enfin t'payer mes dettes,
De toi, ou de moi, lequel est le plus malhonnête?

M@dine
Partager cet article
Repost0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 14:27

Existe t-il pire que les Dimanche?
Je suis comme l'oiseau sur sa branche,
Une aile brisée, à se demander que faire?
A regarder le monde de là-haut
Depuis l'écran de ce micro
Des heures à me taire,
Nulle part où m'envoler
Juste attendre depuis là-haut
Que le soleil fasse le tour de la terre,
Que la nuit puisse tomber,
Avant que ce ne soit mon tour,
Et c'est ainsi tous les jours,
Le reste j'en n'ai que faire!
Je repense à ces "ailleurs"...
Quand nous survolions les fleurs,
Les montagnes et les vertes prairies
Ailes vives et plumes brillantes,
Picorant des grains par ici,
Quelques insectes, précieuses heures!
Dans nos campagnes verdoyantes
Époque révolue, je suis là...
Attendant que sous mon poids,
Ne cède la branche trop haute,
Et que ce foutu chat en bas,
Fasse son devoir, sans faute,
Existe t-il pire attente?
Il y a tout le temps
Ce chat dans nos vies qui patiente,
Il a tout le temps pour cela...

M@dine (c) 15/08/05 écrit à Poligny, Jura.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 14:02

C'est cette solitude infernale
Dont on se sent accablé,
C'est cette angoisse intarrissable
Ces insomnies insaisissables,
Quand je l'attends dans la nuit,
Quand je pleure ses silences,
Quand je ressens mon inexistance
Qui soudainement resurgit
Je la sais amoureuse
Je le lis tous les jours
Mais que la vie est douloureuse
Mon imagination me joue des tours
Me poursuit, me transperce
De piques, de coups de poignards
Je lutte comme un hoplite Perse
Confiant, mais dans le brouillard,
Quand passent les heures
Et que je n'espère plus
Quand coulent mes pleurs
Mes angoisses accrues
On pense, repense, on divague
On jalouse, on suppose dans le vague
Dans le flou, on se noue
On se dit "pourquoi nous?"
Pourquoi s'infliger cela
Pourquoi n'ose-t-elle pas.
J'ai le mal de toi,

C'est humain quand on aime,
De trembler pour ne pas perdre
Tu es la roue de notre tandem
Je refuse que tu te perdes
Dans ton autre vie, sans nouvelle
Guettant ton appel
Je me sens seul, perdu.
Je ne te rends pas coupable
Il est de choses qu'on ne choisit pas...
Je sais, je sais tout ça......
Je t'aime . 

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 20:19
Mes chers amis je réponds ici, au défi de Déborah   link   après une heure et demie de travail, à chanter dans la cuisine, ce qui a au moins endormi Lyloue (cool, LOL) , ça donne cela ....LES COUPLETS EN HAUTS VIDEO 992


REFRAIN VIDEO 993

Refrain (guitare sèche)

Au revoir mon fils prends bien soin de ta mère

C                Am        C                           Am

Le temps que les canons cessent de cracher infâmes

C                   Am                           Em               G

Les fureurs d'un monde aux saveurs mortifères

C                   Am               C                 Am

Qui mêle au sang des hommes l'âpreté de leurs larmes

C                    Am                          Em                  G        



 Pour les Couplets:

De ma terre d'exil inconnue de mes pas

D                  A              Em                 G

Je t'écrirai bientôt pour te conter la guerre

D                  A             Em                 G

En attendant c'est sur en homme tu devras

D                   A                Em              G

Faire pâturer les bêtes, ensemencer la terre

D                    A                Em               G

Etc.........;

Voilà, il ne me reste plus qu'à acheter demain au magasin une carte SD 4go, et mettre cela en pratique sur Wat TV et inviter Déborah sur la ballade, Yessss !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 18:57
Peut-on être seul?
Si seul au fond?
Que l'on ne peut compter
Sur aucune réelle amitié,
Je traîne dans les bas-fonds
Et je suis tout seul
Dans ma vie pleine
De monde, connaissances
Dans ma vie malsaine,
Aux quatre coins de France ;
Sans ami ni artifices,
Même pas le quatorze Juillet!
Personne à qui me raconter
Personne pour qui me soucier
Mes connaissances sont un sacrifice
Elles sont relations, pas amitié
Le travail les a emporté
Qu'il m'emporte peu à peu
Dans cette vie où je ne vais pas mieux
Mais qui pour s'en soucier?

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 17:04

Une ombre au tableau
Sous un ciel de plomb.
Un décors des plus beaux,
Sous le soleil, elle fond.
Une vipère se lézarde
Sur un caillou triste et pâle.
Ses yeux  couleur de jade
Fixent longuement, et regardent
Un scorpion assoupi
Sous ce soleil assassin
Il feint de dormir serein,
Mais son oeil se méfie
De cette boule de poison,
Qui s'est donné pour mission,
De défier cet insecte en armure
Soudain elle prend posture

Prête à cracher sa haine

A infiltrer dans ses veines

La mort à petit feu.

Le scorpion se prend au jeu

Et se s'arc-boute défensif

Il reste pantois et pensif

Prêt lui aussi  à bondir
A la perforer de son javelot
Mortel, prêt à en finir,
A lui injecter son lot
D'enfer paralysant.
La vipère s'approche
Longeant une roche,
A une poignée de centimètres
Le scorpion lâcha son spectre
Et planta ses arrières
Dans le ventre mou
Bloquant les artères
De ce serpent fou
Qui se recroquevilla
On ne s'attaque pas
Aux scorpions dans la vie.
La morale est ainsi.
Voilà, c'est fini...

Partager cet article
Repost0