Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 12:34
Il va en Hélico en Vendée
La misère ça se regarde de haut!
Il préfère le bronzage en Eté
Sur un Yatch c'est bien plus beau!
ric_in_splash_bonbon.jpg

Nicolas, mais qui l'a inventé?
Nicolas, mais qui l'a inventé?

De visites officielles en visites officielles
Qu'importent les gens rencontrés!
L'essentiel est de figurer
La campagne il l'aime!
Non pas celle des paysans
Du salon, il sera absent,
Celle des élections, profits personnels
Allons, allons, mes enfants
Le petit-Nicolas est Président
Des français aussi
Mais surtout des cons-ternants
Et des consternés 

M@dine (c) 2010 
Partager cet article
Repost0
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 10:13
IMG_1897.JPG

Bonjour à tous, je suis Lyloue.
Mon papa ne vous a plus parlé de moi depuis cet été, il travaille de trop. Aujourd'hui il prend enfin un peu de temps pour me garder. On va vous donner des nouvelles pour répondre aux mails qu'il vient de lire, (oui, ça faisait 1400  mails de retard aussi! Je lui ai dit d'ouvrir sa messagerie plus souvent, pardonnez lui, il dit que ça lui rappelle trop le boulot!)
Alors, j'ai 8 mois depuis Mardi,
Je sais dire Papa depuis quinze jours, mais surtout depuis une semaine en le regardant lui! et plus l'aquarium ou mes doudous!!!!
Je me tiens bien assise, je ne tombe plus,je caresse le chat!
Je reconnais la voix de mes soeurs au téléphone quand Papa les appelle chaque soir
J'ai deux dents en bas
J'apprends plein de syllabes en ce moment
Je m'essaye au Youpala
J'ai attaqué la chaise haute pour manger le midi
En un mois du 7è au 8è j'ai beaucoup changé non?
A bientôt,
Je dois aller au dodo mes deux soeurs arrivent ce soir, le week end va être chargé!
Lyloue
Partager cet article
Repost0
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 08:19
J'irai jusqu'au bout du monde,
Te délivrer, t'embrasser, t'aimer,
Mon coeur enverra de telles ondes,
Que nul ne pourra l'ignorer.

Si tu me le demandes...

Je crierai mon amour si haut,
Ca fera la Une des journaux,
S'il le faut, je viendrai à pied,
Te demander ta main jusqu'en Guinée.

Si tu me le demandes...


Je franchirai les montagnes,
Je ferai des années de bagne,
Je ramerai jusqu'en Guyane,
Afin que mon amour te gagne.

Si tu me le demandes...

Je survolerai les océans,
Serai prêt à tuer sans gant
Contre courtisans et démons,
Je t'aimerai avec passion.


Si tu me le demandes...
Je serai plus doux qu'une amande
Plus fort que toutes les légions,
Prêt à t'aimer jusqu'aux dernières saisons.

Jusqu'à la fin des temps,
Je serai ton seul et unique amant,
Armé de mes sentiments, j'envahirai
La moindre contrée de ton corps inexplorée.

De ton coeur je serai l'unique conquistador
Mon Amour tant attendu, je t'adore.
Et, si tu me le demandes
Je serai près de toi éternellement,
Et si tu me le demandes
Je serai là vraiment.

M@dine (c) à toi ma chérie

Partager cet article
Repost0
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 08:02
C'est l'histoire de ma vie.
Je vous la dépeins depuis quinze ans,
Des choix aux grès des vents,
Des choix pas toujours réfléchis.
Je suis dans le doute aujourd'hui,
Et quand l'appétit s'en va,
Tout s'en va...( Ferré)

Je m'emmure dans cette vie,
Loin de ceux que j'aime,
Mon travail comme seul ami,
En mono-cycle, pas en tandem.
Cette boule au ventre qui stress
Cette force infinie dans la détresse,
Mon côté "Hyde" ressort,
Même si je suis le roi de la tendresse,
Elle me précipitera vers la Mort,
Tôt ou tard...petite faiblesse,
Comme je suis loin de toi!
Comme ici il fait si froid!

Il ne me reste que mon téléphone,
C'est le "prolongement" de mon bras,
Je vis par procuration, en somme
La solitude est ma tombe à moi.
Il ne me reste que les nuits,
Et mes nuits sont faites de vide
Vie sordide qui me déchire le bide,
Vois comme je suis meurtri.

Je vis par cycle des passions,
Qui jamais ne durent, par définition,
Je me berce de plaisantes illusions,
Je ne vis jamais dans la raison.
Je suis un romantique passionné,
Pas vraiment dans son époque,
J'ai des idéaux démodés,
Des valeurs qui paraissent loufoques.
C'est un éternel recommencement,
Vois comme je suis seul maintenant.
Partager cet article
Repost0
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 08:00
A Maylise qui cite Emilie Brontë.....en bas de page

Je me suis égaré
Dans la lande profonde
Dans un tourbeux marais
A l'humidité immonde.
Errant dans la boue,
Je gémissais humilié,
Je n'étais qu'un fou,
Dans ce paysage dévasté,
Par de funestes confusions,
Les maxillaires en convulsion,
Je restais figé, glacé
Je voyais l'âme des ancêtres,
Ces inhospitaliers spectres
Qui chuchotaient furieux
Dans un ricanement hideux
De quitter ces maudits lieux
Leur sanctuaire malheureux.
Ma lumière vascillait,
Puis, je me suis réveillé...
Loin de la lande du Hurle-Vent,
Mais comme enfoui dans mes tourments.

M@dine  (c)
Hommage aux soeurs Brontë, à tous ceux qui écrivent et qui viennent sur mon blog à nouveau, et aux visiteurs inconnus qui lisent au grés des hasards et des sauts de blogs!
Partager cet article
Repost0
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 07:49

Rediffusion de 2007:

Dans la brume, on ne voit rien
On ne voit même pas l'essentiel
On marche avec ce goût de rien
On traîne sur le chemin, misericordieux
On cherche même l'aide de Dieu
Et la nuit est douce comme le miel
Elle rappèle le goût de tes lèvres
Et aussi celui de ta peau.
Je voudrais m'arrêter à jamais
Ne plus chercher cette route perdue
Ne plus chercher ta trace, partout
Oublier qu'il est possible d'aimer
L'amour est une éternelle trahison,
Ce n'est pas faute de connaître la chanson!
Dans la brume, non, on ne voit rien,
Il y a juste cette odeur pestilentielle
Qui rappèle que rien n'est éternel
Sauf le chagrin, qui damne certain
Comme moi, sur ce chemin,
Qui usé, te tend la main
Mais où es-tu?


à Papa....(+01/01/09)

Partager cet article
Repost0
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 09:12

Dans la vie, y'a toujours quelqu'un qui part
Dans la vie, y'a toujours ces départs.
Ces gens qui s'en vont, ces au-revoir,
Dans la vie, y'a toujours quelqu'un qui part.

"C'est la dernière fois qu'on fait ceci"
"C'est la dernière qu'on fait cela"
Qui ne s'est jamais dit ça?

"Bon ça y est faut y aller
On doit reprendre la route
Dans la vie faut pas pleurer"

"On se reverra peut-être?
C'est notre dernier dîner à deux,
Là bas c'est peut-être mieux?"

On passe nos vies à se séparer
Il y a partout des enfants, des amis
De la famille, un amant aussi?
Des gens qu'on laisse sur le bas côté
Pour mieux s'en aller
Tout part tout l'temps....
Dans la vie, y'a toujours quelqu'un qui part. 

Madine 2010 (c) les Fleurs sauvages ne meurent jamais

Je ne sais pas si parmi vous il y a des fans de JJ Goldman (Comme moi) mais si tel est le cas je vous invite à soutenir la cause d'une amie qui milite pour son retour  cliquez ici        link

 

Partager cet article
Repost0
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 22:45
Toujours pas de nouvelles de toi
Où es-tu mon Amour?
Quels sont ces sombres jours
Accablé sans ta lumière
Où te caches-tu sur cette terre?
Pourquoi ce maudit silence?
Est-ce une de ces expériences?
Je ne comprends cet amour là,
Celui qui m'éloigne de toi,
De la chaleur de tes bras,
Pendu, aux attentes de sonneries
Mon amour dans les airs s'est enfui
Et moi, je suis resté hébété, là en bas
A attendre des nouvelles lointaines

Toujours pas de nouvelles de toi,
Et dans mon coeur ce charivari
Et dans les airs cette colère infinie
Cette incompréhension brutale
Ces battements infernales
Mon Dieu sait-il comme il fait froid
Sans la chaleur de ta peau,
Sans le soleil dans tes sourires
Et comme ton absence est la pire
De toutes les maladies, j'ai chaud,
J'ai froid aussi, je suis pâle
J'ai des sueurs froides
Je suis malade de ton indifférence
Comme on plonge vite dans la souffrance
Dans le manque de l'autre, dans l'errance
Dans la tiédeur des pleurs profonds
Je suis seul, je tourne en rond
Comme si la vie était vidée de son sens,
Et mes sens sont en ébullition,
Quand dans un soleil brûlant
Je suis assailli de questions,
De pourquoi et de comment.
Je souffre en ton absence
A demeurer sans nouvelles de toi.

Madine (c) Les cruesd'écrits
Partager cet article
Repost0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 11:17

C'est quoi cette planète?
On balance, on jète
On s'entretue en Afrique
A grands coups de machette
On bouffe des produits chimiques
On en remplit nos poumons,
Et il pleut des tombes
On invente d'autres bombes
Et on nous prend pour des cons!
On cherche son petit profit
On se fiche bien des autres!
Même si on dort seul dans son lit
"Je ne t'aime pas je te saute!"

C'est quoi ce petit monde?
On se rue sur facebook en rentrant
On regarde la vie des gens,
Et on commente, comme si, comme ça
Comme si nous étions Dieu!
Tout ce qui est autour est immonde
C'est ainsi par ici, maintenant
On a plus froid aux yeux,
Il ne nous reste plus rien,
Sauf peut-être le droit de le dire
De dénoncer et puis d'écrire?
Quand bien même ça ne plaise pas
Ca ne plaise pas aux Dieux
Ceux qui médisent, qui constatent
Conspuent, critiquent, et se tâtent!
Les Dieux qui nous embauchent
Les mêmes qui nous débauchent!

Madine (c) Février 2010 in Les fleurs sauvages ne meurent jamais

Partager cet article
Repost0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 10:59

J'ai de violents mots de tête
Je n'ai pas le coeur à la fête
Je reprends du service
Pour oublier tous les vices
Ceux des gens qui m'entourent
Je m'enferme à double tour
Je me mets à l'abri, j'écris,
Sur mes petits tracas, mes ennuis
Avec ces mots cachés dans ma tête
Oh voilà une belle cachette!
On ne peut jamais complètement
Arrêter d'écrire, c'est ainsi
On partage toujours niaisement
Nos petits vers entre amis
J'ai de violents mots de tête
Non, je n'ai pas le coeur à la fête.

Madine (c) 2010
in: "Les fleurs sauvages ne meurent jamais"

Partager cet article
Repost0