Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 15:38

Il marche dans la boue,

Sous une pluie battante

Il porte des marques de coups

D'une bagarre pour une tente,

La jungle est un enfer

C'est un peu la Grande Guerre

Mais ici point de tranchée

Juste des vies déchirées.

#

Hamed fuit dans la nuit

Sa longue traversée du désert

Les girophares et les cris,

Partout des cimetières

À ciel ouvert....

Hamed a faim au petit matin

Quelques milliers de kilomètres,

Le corps meurtri, comme il est loin

Le temps où lui et son frère prêtre

Vivaient heureux dans cette Lybie

A des années lumière....

Pas de confort dans cette inhumanité

Pas de compassion dans les rues de Calais

Le froid, la faim, la pluie

Et des rats immondes pour ami.

La solitude des nuits sans fin

La traversée comme but ultime

Mais plus un sou, plus un centime

Et le passeur n'est pas humain.

#

Hamed fuit dans la nuit

Sa longue traversée du désert

Les girophares et les cris,

Partout des cimetières

À ciel ouvert...

Il a traversé tant de pays,

Comme un naufragé de la vie

Échoué dans ce camp glacial

Et non loin d'ici le Carnaval

Où les aveugles et les sourds

Font la fête derrière leurs tours,

Loin des tentes et des barbelés,

Loin de toute forme d'humanité.

A Hamed Benazi mort à Calais à la Noël 2015 ...

Damien Verhée. Mars 2016. (C) La Rochelle.

Partager cet article
Repost0

commentaires