Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 18:13
Papa,
C'est la première fois que j'irais faire la "tournée de Toussaint", comme tu disais, sur ta tombe à toi. J'ai envie de pleurer mon papa, car j'ai ce noeud dans la gorge cette envie folle d'hurler que tu me manques, et que ces satanés mois sensés atténuer ma peine, ne font que la gonfler. Je me sens fragile à l'idée d'aller te parler, demain, j'espère n'y croiser personne, car l'homme fort que je suis ne sera pas long à céder à cette peine qui coule en mon être depuis des jours, à mesure que la date approche. C'est si difficile depuis que tu n'es plus là. Nous qui rions de tout, même de la mort,même du commerce des morts...Me voilà à parcourir les surfaces spécialisées pour trouver ma contribution à la décoration de ta tombe. J'ai beau voir gravé dans le marbre ton nom, je ne parviens pas à m'y résoudre et je suis vide de ton absence, comme si j'errais depuis le 1er Janvier comme une âme en peine. Il ne me manque pas seulement un père, il me manque le fondement de mon existence, et je me sens seul, vidé et  nu sans ta présence rassurante. J'ai tant envie de te trouver là où tu te caches, d'entendre ta voix, douce qui savait m'écouter, me parler, me rassurer, entendre ce que j'avais à dire, et me donner de si bons conseils. La vie ne ressemble plus à rien depuis ton départ, et tous les week end je me rassure auprès de mes filles pour leur demander si elles n'ont pas oublié ton visage, comme une question rituelle...Pour ma part, je ne t'oublie pas. J'y pense tous les jours, je vis avec ton souvenir, et me raccroche à des décalages calendaires qui te font vivre encore: chaque jour, je me dis, l'an passé avec papa, on faisait si, on faisait ça....Il paraît que le chagrin s'estompera lorsqu'il y aura un an...Mais je n'ai pas envie de croire à ces idées facilement répandues, et trompeuses...Je t'aime Papa, je serai là demain, pour te le redire, dans le silence et le recueillement, même si tu t'en foutais de ces jours là, même si je n'ai pas besoin d'attendre la Toussaint pour te le montrer...Même si tu le sais toi, de là où tu reposes...Je t'aime, donnes-moi un signe de toi, donnes moi un peu de ta lumière!
Je t'aime Papa
Je t'aime!
Tu me manques si fort, qu'à écrire ces mots, je fonds en larmes à l'abri de mes employés et de mes clients, et de mes fiertés, caché dans l'ombre de mon bureau dans l'obscurité du receuillement....A demain!      
Partager cet article
Repost0

commentaires

didier rené 01/11/2009 10:49


salut MAD
je suis de tout coeur avec toi par la pensée
j'ai perdu mon papa j'avais onze ans
il très dur de se remettre de la disparition
d'une personne aimée
il te faut beaucoup de courage
prends soin de toi mon ami è très vite


MADINE 01/11/2009 14:56


C'est vrai que c'est une douleur sans nom


Satine 01/11/2009 10:42


Bon courage mon ami, c'est une période difficile pour tous ceux qui ont perdu un être cher. C'est une épreuve à passer mais comme tu l'écris si bien, pas besoin d'un jour spécial pour penser à
eux.... Pour autant cela ne doit pas te miner et te déprimer, tu es père toi aussi et ce n'est pas comme cela que tes filles ont envie de te voir et je ne crois pas non plus que ton père a envie de
te voir malheureux...
Tiens bon et ne te laisse pas aller, ta tristesse ne changera rien même si c'est normal qu'elle soit là.
Bisous et bon dimanche malgré tout


MADINE 01/11/2009 14:57


Merci, ça me laisse sans réaction, je suis soudainement comme muet, abattu...sans voix, prostré dans le canapé à lire, écrire, et pleurer sans que ma compagne ne parvienne à me sortir de là,
tout juste de temps à autre Lyloue qui me vole un sourire


aubert59 31/10/2009 22:40


et tu sais moi cela 12 ans maintenant et tous les jours je pense à lui on ne peut oublier tous les bons moments passés ensemble le souvenir reste et l'amour est toujours présent, rien ne pourra
effacer cette complicité même pas les années et là je sais je ne t'encourage pas mais je ressens la même chose que toi, papa il me manquera toujours et la toussainr c'est églament notre fête, c'est
la fête de tous les saints et ils sont nmbreux et c'est seulement le 2, le jour des défunts, de tous nos anciens, ....
bises et courage


MADINE 01/11/2009 14:58


Je sais Aubert. Je sais aussi que je saoule sans doute ceux qui me lisent avec cette nostalgie, cette peine récurrente, mais c'est ainsi plus fort que moi...Pourtant j'avance sur plein d'autres
points tu sais, mais rien à faire, je pleure en douce, dans un coin...seul, à l'abri des regards et ne me livre que sur ce blog


corinne 31/10/2009 22:11


Je ne pense pas qu'on puisse se remettre du décès d'une personne très proche
Tout nous rapelle de bons ou de mauvais souvenirs mais tu sais quand tu penses à ton papa, ne crois tu pas, qu'il t'appelle, et qu'il te parles
Je pense que c'est ça, il est constamment là tout près de toi, à veiller sur toi

Gros bisous Damien


MADINE 01/11/2009 15:01


Je donnerais n'imp pour remonter le temps et être là quand il aura poussé son dernier souffle de vie....Je lui ai dit au revoir et bonne année la veille le 31.12, mais je ne pensais pas qu'il ne
se réveillerais plus, moi, j'étais loin, dans mon nouveau bonheur à 500 km de lui, et de ses dernières minutes, je m'en veux tant de ne pas avoir compris que ce serait la dernière
hospitalisation


fransua 31/10/2009 19:51


je te comprends Damien mais il n'y a pas de remède miracle et la perte d'un proche est toujours très dur. J'ai perdu mon père et mon frère en 2 ans alors je peux ressentir ce qui sourde dans ton
coeur (je t'invite à lire "incompréhension dans mes douleurs pour voir que certaines douleurs ne s'effacent jamais même avec le temps) je te souhaite quand m^me un bon WE


MADINE 01/11/2009 15:27


J'ai perdu Papa le 1er janvier, suivi le 15 de papy, et mamie récemment....(parents de ma mère). Ok, j'ai eu lyloue en Juillet, et j'ai une femme exceptionnelle, très présente, et deux autres
filles adorables et calines....il n'en demeure pas moins que je traîne comme une âme en peine ma tristesse de ces moments éteints avec mon père...