Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 14:29

J'entends ta voix dans ces chants

Et Verdi m'offre ce petit privilège

De pouvoir t'écouter pendant

Que je m'enivre d'arpèges

De mélodiques envolées lyriques

Dans lesquelles je voyage en pleur

Les violons m'apportent quelques lueurs

Mais je sais qu'elles sont utopiques

Que je ne te reverrai jamais.

J'avais encore tant besoin de toi,

Je te devine en train de chanter

De là-haut je peux entendre ta voix,

J'aimerais pourtant être à tes côtés

Plus le temps passe, moins je m'y fais

L'amour d'un fils ne meurt jamais.

Et j'écoute des chevauchées fantastiques

De pianos, de violons, et de flûtes

Des envolées de bémols, de contre ut

Des ténors, et des sopranos magiques,

De là-haut tu peux m'entendre fredonner

Ces chants que, petit, tu m'as enseigné.

Je les partage avec mes filles aujourd'hui...

 

à mon père 1an, 8 mois, 23 jours....

 

Damien Verhée 2010 in "les fleurs sauvages ne meurent jamais " (c)





Partager cet article
Repost0

commentaires

fab 27/09/2010 09:31



Madine non on oublie jamais et la douleur est là latente tu sais j'ai perdu mon papa et une de mes soeurs en 1998 ma deuxième soeur en 2000 je vais rarement au cimetière car je suis croyante et
tout me semble froid là je leur parle je met une fleur à leur photo mais hier un besoin d'aller me recueillir et j'ai encore et encore éclaté en sanglots parce que jamais rien ne s'oublie et pas
un seul jour ne se passe sans que j'ai mal .... il s'en est découlé une phobie, des tocs des séquelles qui chaque jour me fait détester le fait qu'ils ne soient plus là je t'embrasse courage mon
ami



flipperine 24/09/2010 18:21



papa veille toujours sur nous


bises