Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 21:23

Je me promène dans mes rêves

Je sors d'outre tombe

Je m'en vais, je succombe

Ici, c'est marche ou crève!

Je défile dans la ville

Mes vers m'entraîne

Dans mon univers parallèle

Où mon coeur défibrille.

Je subis ici bas,

En fait, je ne suis pas.

Juste ce qu'ils ont fait de moi

Une personne que je ne connais pas.

Je dépoussière mon coeur

Il n'y a pas de "petits malheurs"

Il en tombe des nuées de mots

Mes peines vont en écho

Se poser sur des lignes

Et l'on attend un signe,

Puis, on écrit, à profusion,

On écrit entre les lignes

Milliers de mots,  millions de sons,

Notre destin qui se dessine.

Les mots pleurent nos sentiments

Alors je t'écris simplement...

Ces mots traversent les cieux

Je sais qu'un jour tu les liras.

Quand bien même serais-je devenu vieux,

Ce jour là, mon deuil s'en ira....

Alors, on écrit, à profusion,

On écrit entre les lignes

Milliers de mots,  millions de sons,

Notre destin qui se dessine.

 

D.Verhée (c) les fleurs sauvages ne meurent jamais 2010



Partager cet article
Repost0

commentaires

fransua 28/10/2010 19:04



si epiusseter son coeur donne ce genre de poésie alors continue de faire le ménage


Bises



Lara 27/10/2010 23:00



Ce soir, j'avais envie de passer chez toi.. pour prendre de tes nouvelles... et oui, tu es là avec tes mots respirant ta vie ...


Bonne soirée à toi


Lara



fab 26/10/2010 11:53



Les mots, les larmes, les rires traversent les cieux et si tu ouvres ton coeur de là il viendra te réchauffer ... je sais c'est si facile à dire mon ami si seulement parfois je me dis je pourrais
les revoir juste quelques minutes .... bisous