Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 21:16

Il y a du vent dans ma vie

C'est encore un jour pluvieux

Une pensée qui surgit

La mémoire me rend malheureux.

Des fois aimerait-on oublier,

Souffle le poids du temps.

Il fait si gris aujourd'hui,

Passent les saisons agitées,

Non, non rien n'a changé ;

Rien ne change jamais vraiment.

Il y a cet avis de tempête

Non, le coeur n'est pas à la fête

Les vents mauvais s'en vont bon train

Et je cherche en vain le chemin,

L'abri, le calme, le repos serein

Et je finis par douter

Que les nuages finiront par passer?

Il y a cette fichue dépression

Ces nuages noirs, ces éclairs

Alors j'écoute ces chansons

Elles me plongent dans cet atmosphère

Où mon verre n'est jamais vidé...

Et je bois pour me noyer

Tombent les pluies, et les feuilles noircies

L'automne emporte tout, sauf les peines...


Je pensais cela en me taillant les veines....

 

DV 2010 (c) les fleurs sauvages ne meurent jamais

Partager cet article
Repost0

commentaires

sido 04/10/2010 09:42



Des mots dont je retrouve l'écho...correspondance, universalité...



luigi.59 29/09/2010 18:11



tres belle plume



fab 29/09/2010 09:59



Le vent n'enporte rien le froid glace les souvenirs au point de faire mal trop mal et quand on croit que cela s'envole un peu si peu ça revient frapper à coup de pioche dans la tête ... je sais
... bises Madine



Arlette "Au bonheur des Mots" 28/09/2010 22:42



Bonsoir Madine


Ton automne est bien triste mais il mérite d'être lu... je te mets en lien sur mon défi 18 si tu veux bien...


Tes lignes sont pures..j'aime !


Bises Arlette