Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 17:36

Je suis rentré tard dans la soirée

Pas de lumière dans l'appartement

Toutes tes traces avaient visiblement

Disparu comme une fumée.

Il ne restait plus rien de toi

Plus de vêtement, plus de papier

Je ne sais toujours pas pourquoi

Tu as décidé de t'en aller.

Tu ne vis plus que dans ma mémoire

Et mon vide est un mouroir 

Je crois te voir dans chaque miroir

Partout je revis notre histoire.

Dans tous nos lieux communs,

Dans toutes nos trajectoires

Je suis une balle qui va exploser.

S'il n'y a plus ta main dans ma main,

Je voudrais brûler mes souvenirs

Se souvenir est ce qu'il y a de pire.

Mon coeur est un linceul suintant

Il s'éteint à présent, doucement,

Ton sourire déchire mes nuits

L'enfer a bouffé mon paradis.

T'es partie pour d'autres bonheurs

Et surtout pour moins de galères

Plus de couleurs sur sa CB,

Moi, la mienne s'est fait manger

Sa voiture et sa grande maison

Ont eu raison de notre passion.

Alors je pleure sur l'canapé

Et je caresse mes joues

Avec la lame de mon cutter

Qui va s'échouer sur mon cou

J'espère que les flots sanguinaires

Laveront toutes mes peines,

Moi qui te rêvais en mère

Je rêve de me trancher les veines.

Mon amour tu es sûrement loin,

Dans des paradis artificiels

Ou peut-être en lune de miel,

Mais dans la mort, je te rejoins...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Evy 01/05/2013 16:47


Bon 1 mai a toi qu'il te porte bonheur toute l'année bonne journée bisous evy



virginie 18/04/2013 21:35


coucou. qu'il est triste ce dernier poeme... presque inquietant... si vraiment tu es triste ainsi tiens bon :-(