Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 14:00

Je voudrais que l'on se souvienne

A quel point je savais aimer

A quel point je croyais aux rêves

Jusqu'où quoi qu'il advienne

Je donnais en Amour sans compter

Tout mon possible, jusqu'à ce que crève

Le ballon de l'euphorie romantique

Les amours sont fugaces et versatiles

Ils ne finissent que volatiles

Et s'échouent de façon tragique,

C'est tout le temps le même scénario

Certains gagnent d'autres perdent

Je ne renoncerais pas à mes idéaux

Je préfère regarder mon coeur qui saigne

Que de les trahir, les compromettre

Malgrés mes défauts, je suis honnête

J'ai toujours su que j'en mourrais

Que de savoir trop aimer

Je la vois arriver si belle et irresistible

Je ne peux que l'accueillir comme une délivrance

L'amour est incorrigible

Il finit toujours par de l'indifférence

Alors à quoi bon lutter?

Partager cet article
Repost0

commentaires