Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 09:00
Une larme coule le long de ma joue,

Une larme symbole de tristesse,

Symbole de joie, ou de détresse

Une larme coule, et c'est tout.

Malgré mon désir de crier

Je me tais.

Malgré mon désir de mourrir

Je m'efforce de sourire.

Une larme coule le long de ma joue,

Symbole d'une plaie éternelle,

Symbole d'un amour cruel,

Elle éclate, tel l'amour, sur mon cou.

Malgré le profond désir de pleurer

Malgré le dégoût qui m'emporte

Et, bien que mon coeur soit brisé

Je viendrai frapper à ta porte.

Une larme roule sur ma joue,

Et s'en va mourrir dans mon cou.




Dernier jour de vacances en famille, du moins dernier jour avec mes deux puces qui rentrent chez leur maman, et il n'y a pas de mots pour décrire le manque qui va naître dès ce soir...
Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Oho, mais je vois que ça manque d'espérance, sur ce blog! J'espère que tu trouveras de quoi sécher tes larmes dans mon jardin, au moins avec une petite feuille, dis ? Et puis tu peux regarder aussi du côté de ma communauté "Passeurs d'espoirs", c'est plein d'articles revigorants, dedans... Je te souhaite une douce nuit, et la consolation de ta peine.
Répondre
M
Bonjour Madine,Il y avait longtemps que je n étais passée mais l esprit n est pas à la blogosphère, que de tristesse en ton texte et comme je le comprend c est une réelle déchirure de vivre ces instants de sépartion... Mais il faut te dire en toi que tu vas les revoir elles ne sont pas loin, elles sont dans ton coeur...Passes un bon lundiBisesMaïlyse
Répondre
D
Les mots peuvent faire tellement mal,A savoir maintenant ou et quand s'arreter,Restant là à prendre tous les maux,Même si cela n'était pas voulu,Envahit à force par la peine,Sanglots et pleurs enfin se lâchent.Petit acrostiche sur le mot larme, je vois que rien n'est jamais facile, je comprends bien que du coup tu dois être plus que triste. J'espère que tu en auras profité au maximum et que tu as déjà hâte aux prochains instants à partager, alors juste accroche toi, une petite corbeille de bisous pour toi, à bientôt
Répondre
A
c'est la rentrée, la vie reprend ses droits mais tes filles pensent à toi et auront encore plus de plaisir à venir chez toi pour voir Lyloue et très certainement qu'elles voudront plus souvent venir chez toi pour pouponner leur petite soeurcourage bises
Répondre
D
Mon ami, Je voudrais pouvoir te dire à quel pointJe comprends ta tristesse, ton infini chagrinMais sache que pour toi j'aurai mille pensées En ce moment cruel qui te voit priver Du droit d'exercer ton rôle de papaEt de pouvoir serrer tes puces dans tes brasAlors juste ces mots pour réchauffer ton coeurTe dire que je suis là pour toi et à toute heureSi un jour tu as besoin de te confier Ou juste accepter cette fleur d'amitiéCourage Mon ch 'ti préféré. Je pense bien fort à toi. Bisous réconfortants et bonjour à Mélanie...
Répondre