Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 13:54
Il y a comme une chappe de plomb,
Un ciel austère , une immense frustration,
Depuis que mes jours sont privés de ta lumière,
Et ce, malgré mes innombrables prières.


Je sais que tu ne reviendras jamais,
Aussi viendrai-je à toi, simplement.
Pour que tu vois que je n'ai pas changé,
Et que ton coeur soit transpercé de sentiments.


Que les souvenirs incroyables te reviennent,
Se quitter sans même se voir, c'est facile
As tu réussi à dormir l'esprit tranquille?
Me revoir?  Je crois fort que tu le craignes.


Notre amour était exemplaire
Je faisais tout pour te plaire
Je traversais le pays tout entier
Pour te retrouver quand tu pleurais.


Nous vivions abrités derrière notre conte
Dans une bulle depuis notre rencontre
Jusqu'à ce qu'un homme vienne  violer
Ce bonheur criant, et tant convoité.


Je viendrai bientôt prendre mes affaires
Et affronter ton regard gêné
Il n'y a nul part où aller dans l'univers
Sans que je ne puisse finir par te retrouver

Partager cet article
Repost0

commentaires

C

Oui mais quand reviendras-tu ? ton absence pèse Madine !
je sais que tu as tant de choses à faire...
juste un petit mot, travailles-tu en ce dimanche avant les fêtes ?
je t'embrasse et à bientôt peut être...


Répondre
C

Kikou Mad,
Je passe te faire un coucou, j'espère que tu vas bien ???
de gros bisous à touai...


Répondre
F

Ta poésie m'a rendue tout à coup si triste et mélancolique ...
L'image est grande et prend toute la place quand l'autre s'en va c'est
vraiment peu à peu que l'image devient toute petite et remplacée mais on ne
l'oublie jamais cette image mais elle s'appelera souvenir .... Poignant !


Répondre
A

on se souvient toujours de ses premières amours mais aujourd'hui écris pour ta fille Lyloue, tes filles et Mél.
BISES


Répondre