Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 10:06
C'est le temps de la compréhension,
Quand tombe la dernière illusion,
Plus éphémère que l'amour,
Plus sournois, mythe sourd,
Avons nous réellement des amis?
Ils nous fuient quand plus rien ne va,
C'est un sentiment toujours en sursis,
Aussi volatile qu'infidèle, je crois,
L'amitié est intéressée,
Elle survole comme la vautour,
J'ai enfin compris ce jour,
Qu'il ne faut rien en espérer,
L'amitié passe toujours aprés,
Pour tromper l'ennui, se rassurer?
L'amitié est devenue dérisoire,
Elle ne supporte pas le desespoir.
Elle craint plus que tout le malheur,
Et sa pestilentielle propagation,
Elle se fait oublier à certaines heures
Peur d'une quelconque contamination.
Bien que rassurante elle est futile,
Quand tout va, elle est tranquille,
En suspend quand on est mal,
Fragile, comme l'amour est infernal!
Parfois est-elle ambigue,
Source de nombreuses jalousies,
Se confondant avec l'amour aussi,
Sournoise, aveugle, si j'avais su!
Il n'y a rien à en attendre,
Sauf lorsque tout va bien,
Une putain qui sait se vendre
Un leurre dans mon chagrin,
Où donc êtes-vous tous passés?
N'avais-je donc aucun intérêt?
Hypocrites jusque sur les bancs,
Ils reviennent tous aux enterrements,
Mon pamphlet est terminé,
J'ai grandi et me suis réveillé,
Je n'attendrai plus rien de vous,
Le monde est égoiste et fou,
Mais, je sais....
Nous allons nous retrouver.

Partager cet article
Repost0

commentaires

N
Je suis vraiment désolée pour elle et pour vos vacances, c'est assez douloureux pour ton amie, et je comprends combien celà vous chagrine de mettre vos vacances en suspens.Bon courage et je souhaite une rapide guérison à la maman et des beAux moments en famille. Bisous , nadine
Répondre
M

Merci , oui, ce sera des vacances sur place du coup, les boules, car la dans cette Région, il faut se véhiculer pour bouger, puis platrée tu ne promènes pas beaucoup 


N
Ouah,,et vlam dans le mille pour moi, si je savais seulement écrire ses phrases comme tu le fais , plus d'un de mes soit -disant amis se tiendrait à carreau et , j'en demande pas plus, réfléchirait au mot respect...Je n'en dirait pas plus, car depuis Juin j'essaye de comprendre et suis dans l'écoeurement et la tristesse face à une prétendue amitié..Je n'y crois plus, désormais, je me terre chez moi!La petitounette pousse bien je pense, fais lui un gros poutou! Cà c'est du vrai et tendre!nadine
Répondre
M

Hello NAdine, je lui en ferai plein. Promis!  Je te remercie pour ce comm, j'attaque une quinzaine de repos en famille à la maison, puisque ma chérie s'est explosé la cheville et que
nous ne bougerons pas... 


A
à qui le dit tu ?c'est la plus grande vérité que je connaisse à ce jourles amis quand tout va mais ensuite plus rien....on nous laisse tomber comme des vieilles chaussettes bises
Répondre
M

Tu m'étonnes, j'en ai perdu en pagaille il y a quelques années....Quand je suis tombé au plus bas