Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 22:45
Toujours pas de nouvelles de toi
Où es-tu mon Amour?
Quels sont ces sombres jours
Accablé sans ta lumière
Où te caches-tu sur cette terre?
Pourquoi ce maudit silence?
Est-ce une de ces expériences?
Je ne comprends cet amour là,
Celui qui m'éloigne de toi,
De la chaleur de tes bras,
Pendu, aux attentes de sonneries
Mon amour dans les airs s'est enfui
Et moi, je suis resté hébété, là en bas
A attendre des nouvelles lointaines

Toujours pas de nouvelles de toi,
Et dans mon coeur ce charivari
Et dans les airs cette colère infinie
Cette incompréhension brutale
Ces battements infernales
Mon Dieu sait-il comme il fait froid
Sans la chaleur de ta peau,
Sans le soleil dans tes sourires
Et comme ton absence est la pire
De toutes les maladies, j'ai chaud,
J'ai froid aussi, je suis pâle
J'ai des sueurs froides
Je suis malade de ton indifférence
Comme on plonge vite dans la souffrance
Dans le manque de l'autre, dans l'errance
Dans la tiédeur des pleurs profonds
Je suis seul, je tourne en rond
Comme si la vie était vidée de son sens,
Et mes sens sont en ébullition,
Quand dans un soleil brûlant
Je suis assailli de questions,
De pourquoi et de comment.
Je souffre en ton absence
A demeurer sans nouvelles de toi.

Madine (c) Les cruesd'écrits
Partager cet article
Repost0

commentaires

P

Je pense qu'on se pose trop de questions, moi j'essaye simplement d'agir, les questions je me les pose après, et dans la vie c'est un peu pareil, on n'ose plus ....


Répondre
M

Je crois que tu as parfaitement raison, cependant que faire quand on se pose trop de  questions?????


M

Attente cruelle...solitude amère...attention au coup de vent !

 


Répondre
M

Les coups de vent ont commencé


M

L'absence une bien cruelle présence. Bon dimanche sous le vent.


Répondre
M

L'absence éternelle d'un être cher, je ne connaissais pas, à présent que j'y suis exposé je trouve cela assez insurmontable.....C'est dur dans la mesure où dès que cela ne va pas, même si tu avais
fait les efforts pour "remonter" tu es de nouveau entrainé dans le trou... 


A

j'espère que cela est du passé et si oui tu vis beaucoup avec celui-ci et ce n'est pas très bon
bises


Répondre
M

Oui, le Passé....Mais le passé est un héritage qui fait partie de nos vies présentes, non?