Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 15:40
Quand ta vie fout l'camps,
C'est la mienne aussi qui s'en va,
Quand tu meurs à petit feu
Je sens mes larmes brûler mes yeux.


Refrain:

Je suis un écorché vif
Qui croit à tout
Qui croit à plus rien,
J'ai les nerfs à vif
Je n'ai plus goût à rien,
Je n'ai plus du tout faim.

Quand ta vie fout l'camps,
Les cicatrices refont surface
Les certitudes laissent la place
Aux doutes sordides à petit feu,
Je sens les larmes brûler mes yeux.


Refrain:

Je suis un écorché vif
Qui croit à tout,
Qui croit à plus rien,
J'ai les nerfs à vif
Je n'ai plus le goût à rien
Je n'ai plus du tout faim.


Quand ta vie fout l'camps,
Mes amours se perdent tu vois
C'est toute ma vie qui se complique
Je me perds dans les histoires féeriques
Et ça, ce n'est plus vraiment moi...


Refrain :


Je suis de ces écorchés vifs
Doutant de tous et de toutes
Et, ne croyant plus vraiment à rien,
Plus de branche à laquelle se retenir
Puis, il me faut toujours partir
Et fuir ne mène bien sûr à rien.
Je le sais pourtant bien.

Je suis de ces écorchés vifs
Depuis que ta vie fout l'camps.
Rien n'est plus comme avant.
Je crois à tout
Je ne crois à plus rien
Allez, viens.....



Partager cet article
Repost0

commentaires

Féline Mélancolie 30/09/2009 20:01


Heu... Tu lis dans mes pensées? J'aurai pu écrire ce texte (pas pour le style car tu es bien plus doué que moi, mais pour
le sens)... Je vis en ce moment exactement ce que tu relates ici en utilisant de jolis mots et des tounures poétiques... Plus de branche à laquelle se retenir... Oui... Soupir...


aubert59 30/09/2009 18:33


une fois que l'on aime profondément quelqu'un et que cele-ci souffre nous avec on a mal ton écrit est bien un fait réel
bises