Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 15:22
Comment appréhender
Les tourments qui m'agitent,
Peut-on déjà aimer,
Le peut-on si vite?
et puis, pourquoi toi?
parce que tu es en moi,
Parce que nous sommes
Uniques et idem.
Que la vie n'attend pas,
Le temps presse même,
Et aussi car tu es comme
Parachutée là, inespérée.
Les petits bonshommes
Ont besoin de croire,
Que tôt ou tard,
Ils existent en somme.
Cela est ambiguë,
Ce que je ressens,
Mélange de sentiments
Dans un coeur exiguë.
Rien n'est hasard,
Si tu es là prés de moi,
Alors que j'ai besoin de toi,
De ton coeur, de tes bras,
Le Destin a croisé nos sorts,
Nous a lié précipitamment,
Je n'ose y croire encore,
Tant que ce n'est pas réciproque,
Seul , rongé par ces tourments,
Comme ton silence est d'or
Rien n'existe sans qu'on ne le provoque.
Je m'offre à toi,
Fais-en ce que tu veux!
Ignores-le
Ou patiente un peu.


Partager cet article
Repost0

commentaires

L

Magnifique Madine !

Quel plaisir que de lire un poème tout enflammé

Ce ton te sied bien mieux que la morosité

Très belle journée, bises, Lyly


Répondre
M

La vie aime ceux qui la provoquent...


Répondre
A

encore quelque chose de beau
bises


Répondre
P

joliiiiii, oui va-y Madine et croque la vie à pleines dents...elle n'attend que ça,passe une bonne journée,bisous


Répondre
C

parfois il faut provoquer la vie, tu as raison la vie n'attend pas, et les journées défilent à une telle vitesse

bisous


Répondre