Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 15:22
Un or pâle filtrait,
Et la belle revenait,
Les somnifères dissipés,
Fragile soleil froissé,
Sur son visage absent,
Une traînée de Rimmel,
Elle s'éveille doucement,
Nuisette en flanelle,
Draps fades et fatigués,
Malade, transie de peur,
Matin gris et torpeur,
Paupières lourdes et figées,
Le monde est silencieux,
Derrière les fenêtres nues,
Il se fiche un petit peu
De ce qu'elle sera devenue,
Dans l'armoire à pharmacie,
Elle vit un rasoir, s'en saisit,
Stries sur robe de nuit,
Élan, coups de lame, cris,
Perte de conscience,
Sommeil encore vaseux,
Quittant  pleine de confiance,
Un monde dur et hideux,
Comme le monde du silence,
Est reposant et merveilleux.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S

Merci pour ton gentil commentaire

Quel dommage certainss confondent gentillesse et séduction .....;
"La confusin des sentiments "


Répondre
C

encore un texte difficile et dur
seulemen je dis qu'on n'a pas le droit de juger, au contraire, je dis qu'il faut beaucoup de courage pour arriver à cette fin

bisous


Répondre
P

froidement bien écrit,
frissons garanti....
mais il y a pire ,
que se laisser mourir....
c'est de ne pas savoir,
que se fut dérisoire....
car au bout du couloir,
c'est l'envers du miroir.....
Petite Marie.


Répondre
F

pas très gai ce poème dis ! j'espère que la mort l'aura rejeter et ramener avec force à la vie


Répondre
A

vraiment suicidaire ce poème
oublies donc ces moments même si ceux sont des écrits anciens ils sont trop durs
bises


Répondre