Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

7 mai 2019 2 07 /05 /mai /2019 06:48

Ils se rapprochent avec frisson,
Battements de coeur à l'unisson,
L'échange leur semble long,
Et la terre comme en suspend.



Comme des enfants,
C'est un instant de fusion,
Le monde est en admiration,
Ému sous cette émotion.




Les lèvres se touchent,
Les corps se frôlent,
Comme l'eau de la douche,
Ils jouent leurs rôles.


Le temps assassin s'arrête,
Plongés dans la parfaite communion,
Mains posées sur leurs têtes,
Les lèvres s'unissent par dévotion.


Instant de pure exaltation,
Les langues dansent le slow de l'amour,
Et les ondes font souffler un vent chaud,
L'amour gronde et inonde.


Il n'y a plus qu'un seul corps,
Lorsque l'on s'aime si fort,
Qui s'embrasse, éternelle trace,
D'une union belle et tenace.


Intarissable souvenir, premier baiser
Insaisissable, sur aucun cliché
Juste une emprunte indélébile
Dans nos coeurs, avant, si fragiles



Un je t'aime, enlacés
Nos bouches mélangées,
Et nos corps ne font qu'un,
Ce parfum est divin,
Je t'aime et je reviens,
Partager notre amour,
Sans, le coeur est lourd.
Cueillir tes baisers
Comme on cueille une rose,
Récolter toutes les émotions,
 Une force s'est éclose
Te dire ma passion,
Et encore t'embrasser.

Partager cet article
Repost0

commentaires

J.L 12/06/2011 20:57



J'ai encore le gout de tes baisers


suaves saveur d'un temps passer


j'tes tellement aimer que j'taime encore


J'ai encore ce frisson de ta bouche contre la mienne


ou ce mélangeait nos langues


Fruits de passion de désir si ça te fait plaisir.


J'ai encore sur mes lèvres


cette douce salive de mes rèves


rèves maintenant enfuis


puisque tu es partie, pour une histoire de fesses


pour une envie, et pour ce que cela soit aussi fini..


Je garde en moi ce doux baisers de ta peau contre ma peau...


J.L  ( extrait du livre de ma vie )


Magique écrits que tu nous faits partager ici...j'en redemande encore...



Féline Mélancolie 21/09/2009 20:02

C'est très joli... Tu peins la passion amoureuse avec beaucoup de romantisme, de tendresse... Ces instants hors du temps me semblent si loin en ce qui me concerne...

Claudie 21/09/2009 19:25

Soupiiiiiiiiiir !Merci pour toute cette sensualité !Bonne soirée à toi Madine.

Didier d 21/09/2009 15:06

corinne 21/09/2009 12:40

ahhhhh ça rappelle le premier baiserbisous