Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 19:32
Gare du Nord, samedi 28 Juin, Paris. J'arrive en avance. J'ai fermé mon magasin, et pour la 6è fois de la semaine, j'ai fait 8h-20H30, fatigué, moins vigilent. Il est 21H37, j'ai une heure devant moi pour manger un "chinois" vite-fait. 500m devant, guère plus. En sortant il est alors 22H15, trois hommes que j'avais remarqué en sortant de la gare, et pris pour des gitans qui auraient potentiellement pu me taxer une clope, s'en prennent à moi. Deux d'entre eux m'entourent. Tout se passe vite, si vite. Ils me forcent à les suivre deux rues plus loin. Avenue de Flandres, tout le monde m'ignore dans ce quartier de couleur où l'incroyable fait partie du quotidien. Le troisième a pris soin d'exhiber une arme à feu. Je tremble et me pose dix mille questions. On monte à 4. On descend 5mn plus loin, quartier Barbès. Ca craint . J'ai peur. Le plus barbu me montre son arme et l'enfonce un peu sur mon ventre. Je tremble et curieusement ne pense plus qu'à mon TGV qui part de Gare du Nord à 22'58. Ils me forcent à tirer par carte 300€. C'est tout ce que cette (maudite d'habitude) carte a bien voulu me donner. Et tant mieux. Ils partent, un remonte en voiture, les deux autres à pied, tranquillement! Moi, je reste tremblant et hébêté, comme un con, déplumé. Je rentre gare du Nord, passe quelques appels, le contrôleur m'interpèle, je suis choqué, plus que je ne l'imaginais. Je pleure tout le trajet. Je me sens coupable de ne rien avoir fait, aucune réaction, ce qui ne me ressemble pas, aucun cri d'alerte, rien. Un nul, qui s'est dégonflé. Je vais à la police aujourd'hui. J'ai vérifié mon compte et , non je n'ai pas rêvé. Je suis encore sous le choc.
Je ne me remettrai pas de suite.
Je suis mal
J'ai porté plainte pour violence avec arme à feu, et kidnapping.
Je suis mal. ....CAB 93, un bout de leur plaque et des bribes de visages et de voix me hantent.

Partager cet article
Repost0

commentaires