Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 06:33

Attablés comme des rois, éclusant bières sur bières, nos deux amis discutaient de choses et d'autres en s'éclatant la panse comme il se doit dans ce genre d'endroit, de plus en plus prisés. Les estaminets ont le vent en poupe, encore plus depuis une dizaine d'années où l'essor du tourisme régional a fait naître, ou renaître, bon nombre d'entre eux. Il est vrai que dans certains, on est loin de l'idée originelle qui était qu'il n'y ait qu'une seule immense tablée commune, où l'on mangeait aux côtés d'inconnus, tissant au fil du repas des liens, entre les convives d'un soir, d'un midi. Mais ça reste très sympa d'y aller. On y mange très bien. Les petits-bouchons lyonnais version ch'ti. Vincent expliquait les différentes positions de la nuit dernière en long, en large, et en travers ( les explications, et aussi les positions!). Etienne, lui était un peu hagard, se souvenant d'une fois où il avait emmené Catherine en ces lieux, il l'avait même demandé en mariage, alors qu'il entrait à peine dans un divorce qui s'annoncerait périlleux. Ces pensées le plongèrent dans une certaine mélancolie. 
-Who, l'ami, t'es avec moi ou t'es ailleurs, beugla Vincent.
-Je suis là, non, je repensais à la fois où j'étais venu avec Catherine ici. Mais t'inquiètes je t'écoutais. Je ne t'écoute pas avec les yeux tu sais, mais bien avec mes oreilles!
-Pfff! Je la note celle-là. Bon où en étais-je?
-Et bien à la 3è fois de la nuit, dit Etienne un peu las


A quelques centaines de kilomètres de là, un accident sur la route nationale 96, à l'entrée du Pertuis, dans le Vaucluse. Une jeune femme a eu un accident et est plongée dans le coma.
Et, alors même qu'elle est transportée au CHR d' Aix en Provence,deux gendarmes discutent au sujet de l'enquête de routine qui commence.

-Jean-Pierre, t'as combien de mètres entre les premières traces de freinage et l'endroit où la voiture s'est encastrée dans le platane?
-Un bon paquet, je dirai 120m
-Pourquoi cette jeune femme s'est elle empalée dans celui-ci en plein virage au lieu d'atterrir dans ce champs là-bas en face sur le côté droit de la Nationale?
-Oui, c'est étrange, en effet. 
-T'as noté l'immatriculation?
-Oui, oui, 3412 BZK 13.

Quelques instants plus tard, après les premiers relevés de constatation de la brigade, et alors que nos deux gendarmes sont sur la route du retour. Ils reçoivent par radio, un message qui les surprend :
"Alpha 13, l'immatriculation que vous nous avez donné, 3412 BZK 13 correspond à une Peugeot 407 coupé sport, déclarée volée dans le Var, à la B.T de Fréjus. Il faudra envisager d'auditionner la victime de l'accident à la sortie de son état comateux. Terminé"

                                                                                                                                          18   
     

Partager cet article
Repost0

commentaires