Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 06:25
Pendant ce temps là, en ce Samedi après-midi d'automne, deux amis se rendent au stade.
Quelle plaie ce stade de Lille, qui d'ailleurs n'est même pas à lille, même pas un stade. Les deux comparses regrettent fort le temps du vieux stade Grimonprez-Joris, certes assez petit, mais sans fois moins glacial que ce fichu stade de Villeneuve d'Ascq, qui doit servir le temps des travaux, pendant la construction d'un complexe à la dimension d'une agglomération de plus d'un million d'habitants!
-Ils nous ont bien eu il ya des années avec cette histoire de projet de grand stade pour notre club, hein? Dit Vincent.
-Tu m'étonnes min tchio, on est pas là deul vir ch'te stat! Répondit Pierrot.

Vincent était une fashion victime, toujours habillé à la mode, parfois en "djeunes" comme aimait à le dire son ami Etienne. Aujourd'hui il est vêtu d'un grand manteau, à l'anglaise, noir signé Boss, d'un jean Replay used, de  bottes Harley d'un pull over rose de la marque au noeud papillon. C'est sur qu'on était aux antipodes du look d' Etienne, car Vincent était comme ça même au travail, tandis qu' Etienne, lui, préférait les traditionnels costumes, chemises et cravates. Son ami riait souvent de ses goût en matière de cravate, et souvent lorsqu'il arrivait, parmi les derniers au bureau, il s'écriait :
"Et voilà l'heureux gagnant du concours de cravate pourrie!"
Faisant rire tout le monde, sauf peut-être un petit moins son ami en question, et surtout faisant allégrement oublier ses retards chroniques!
Etienne était plus discret que son ami et collègue, tous deux occupaient à peu près les mêmes fonctions, au sein des achats de la Française de Bureautique, le même salaire, le même bureau. Etienne avait dans un sous-verre une photo étrange qui suscitait polémique dans les couloirs, on voyait une femme blonde de dos sur une colline, mais dans la mesure où on ne voyait pas son visage cela sembla vite curieux qu'on prenne le soin de la mettre sur son bureau dans un sous-verre! Vincent, lui aussi faisait parler de lui, outre le calendrier sur lequel par semestre on pouvait voir apparaître au moins vingt noms différents de femmes notés, ce qui présageait de ses talents de coureurs, mais il avait également un pèle-mêle bien garni en blondinettes et brunettes de tout genre....Deux amis très proches, et deux personnalités totalement différentes. Ils avaient su rapidement qu'ils seraient amis, en plus d'être collègues. Pourtant au départ, ce n'était pas une évidence aux yeux des autres. Puis c'est venu rapidement, pour au final faire d'eux un vrai petit couple, d'ailleurs au sein de la société il y eut quelques rumeurs vite tombées à l'eau compte-tenu des histoires qui circulaient sur le sort de certaines petites stagiaires littéralement "bouffées" par Vincent....    
                                                                       *
Le match n'allait pas tarder à commencer....les tribunes étaient en train de bien se garnir, et au stadium Lille Métropole, c'est une expression que l'on utilise dès 3000 spectateurs!
-Vincent, tu viens ou tu reste commenter le match avec Jo sur Canal+ ?
-Ouhais, j'arrive, t'inquiète, on ne va pas louper les hymnes, pis je ne vais pas louper non plus une seule minute d'un Lille/PSG, pourvu qu'on leur en claque quatre comme l'année dernière....Ah, ce que je les déteste ces parisiens....Même Lens leur a mis deux à zéro, la semaine dernière, en guise de première douche froide, et même si c'était les lensois, j'étais
H.E.U.R.E.U.X! Bon t'es prêt ou quoi, Etienne???
-Allez grouilles toi, on décolle!

-Bonjour, vos billets 'il vous plaît? Demanda une charmante brune aux yeux verts...
-Mais ils sont dans ma poche au chaud, si vous voulez les prendre vous même pour vous assurer qu'ils sont authentiques, je vous en donne le droit, charmante demoiselle, je n'aimais que fort peu ces sports de matchos, mais à présent que je vous vois, j'en serai presque devenu subitement fan!!!!
La demoiselle rougit, déchira le bout des tickets et laissa les deux amis entrer dans l'enceinte, non sans que Vincent ne revienne sur ses pas, pour lui donner au passage son numéro de portable.

                                                                                                                                               22
Partager cet article
Repost0

commentaires