Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 13:23
Notre amour est dépassé,
Je n'ai pas su te le dire,
Je n'avais pas vu la D.L.C
J'ai préféré plutôt mentir.
Il a un goût âcre, dépassé,
Bloqué au fond de ma gorge,
Une impression de rance,
Comme une monstrueuse offense
On ne peut plus consommer,
Il n'y a plus qu'à le jeter
Quand les sentiments sont passés
A la poubelle, vite les jeter!

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
des passages douloureux qui restent en mémoire,mais il faut se dire qu'ils nous aident en quelque sorte pour l'avenir,c'est ce qui fait l'expérience de la vie même si elle est dure....rien n'est facile et rien n'est un hasard...bonne soirée Madine
Répondre
M

Je partage en tous points ton commentaire


D
Bonsoir Madine...la lecture de tes vers a éveillé beaucoup de choses en moi...Je t ai dit dans un comm précédent que faire rimer les mots n'était pas ma tasse de thé...mais j'ai eu envie d'essayer à la suite de ton poême...j'ai gardé certains de tes mots pour m'aider...c'est la première fois que je tente cet exercice...je te le livre...ou plutôt c'est moi que je livre...mais c'est pareil je crois... :):)
Notre amour est dépassé
Je n’ai pas su l’empêcher
Je n ai pas su longtemps te le dire
J’ai  préféré m’enfuir
Aller chercher ailleurs le bonheur
Un jour tu l’as découvert
Ce fut la guerre
Tu n as pas accepté
Tu as crié pleuré menacé
Tu m as fait peur
et j ai capitulé
Notre amour est dépassé
Aujourd’hui  tu le sais
Tu fais comme si de rien n était
Mais aucun de nous n’est dupe
Le mensonge tous les jours que dieu fait
Jusqu’à quand encore ce goût de rance ?
Je te le demande,
Rends moi  ma liberté…
 
Répondre
M

Si ces "petites poésies sncf" peuvent t'amener à te délivrer et à nous livrer tes maux en mots, alors fonces, mon amie, et régales toi avant d enous régaler


A
j'espère que dans les ardennes tu es bienmais aujourd'hui je reçois un commentaire de laurence je clique sur le nom et c'est ton blog qui s'ouvre qui est donc Laurence ?bises
Répondre
M

nAN C'est moi, j'avais pas vue que ma fille LAURENE avait fait son mon ordi des comms sur certains de mes blogpotes qui écrivent aussi sur son blog, et comme elle débute.....Bizes, je suis
rentré....A demain alors


C

Pas d’accord MadEt là tu vas pas me reconnaître !!!Ce n’est pas ce que tu n’as pas su direC’est-ce que l’autre n’a pas su entendreBen vouai… oui et le pire est qu’il reste en nousUn degré d’incompréhension, de questions sans réponseCe goût d’âcre comme tu dis si bienQui nous a fait si malOUI les sentiments sont làCe sont les autres qui les jettentTu prends et tu jettes comme un kleenexMais la vie n’est pas faite ainsi !!!Que sommes-nous pour avoir mérité celaQui sommes-nous pour ne plus rien comprendreQue n’avons-nous pas fait?Ou en avons-nous trop fait ?L’éternelle question que je me suis posée pendant des annéesTu sais mon Dam, ce n’était pas toi le problèmeC’était l’autre… je sais que cet écrit est ancienEt même si avec mon ex… tout se passe très bienIl faudrait que j’arrive à m’en foutre…Parfois… le mur d’incompréhension revientPourquoi tu m’as fait cela..Pourquoi tu m’as obligée à changer de vieLoin des miens, loin de toutPourquoi…Du mal à me retrouver ce soir,Des permanences difficilesTrop de pleurs et trop de tout…Je sors du joby… et parfois trop à cran…Demain pour sur que je regretterai de t’avoir laissé un tel commentaireTant pis va…Tant pis et nulle envie en moi de me faire plaindre…Mon Loulou, bon match de foot et de gros bisousDemain un autre jour… demainCristal,
Répondre
M

Salut toi, et bien les cicatrices sont toujours là, on est bien tous les mêmes les écorchés vifs! On a eu mal, et ce mal tarde à quitter nos esprits. On doit être là, comme des soupapes de
sécurité en vers les uns et les autres, pour surmonter ensemble, nos noires expériences. Ne t'excuses jamais de te livrer, nous sommes des êtres "vrais", à part entière, et c'est cela aussi qui
rend nos amitiés de moins en moins virtuelles. Je suis près de toi, un jour nous parlerons et feront de ces blogs des amitiés non virtuelles. Bizes, ma courageuse, quel travail peut te faire
assurer des perm le Dimanche, bon sang de bois????


A
bonnes vacances et profites bien bises
Répondre
M

Merci c'est bin gentil cha!