Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 12:10
Ca y est, c'est l'heure du départ,
Je m'en vais au train de 16 heures
J'arriverai quand il fera noir,
Bien loin de ces belles heures.
Loin de tes sourires rassurants,
Loin de ta tendresse d'enfant.
Il se passera quinze jours sans te revoir
C'est si long, je sens revenir le cafard
S'en aller la quiétude des heures à deux
Ces trop courts instants où je me sens heureux.
Dans tes bras où rien ne peut m'arriver,
Mais ces instants magiques sont déjà du passé,
Et je repars seul, triste, et perdu
Dans ma nouvelle ville aux tristes rues;
Je vais devoir vivre par le téléphone
Attendre la magie lorsqu'il sonne
Pleurer ton absence, tes silences
Et attendre cette nouvelle de ton arrivée
En reprenant mon errance
Ma solitude et mes petites habitudes
Me mouvoir dans notre maison dans l'indifférence,
Vite il est tard, allons à la gare
Nous quitter et nous plonger dans l'attente....


Partager cet article
Repost0

commentaires