Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 17:04

Une ombre au tableau
Sous un ciel de plomb.
Un décors des plus beaux,
Sous le soleil, elle fond.
Une vipère se lézarde
Sur un caillou triste et pâle.
Ses yeux  couleur de jade
Fixent longuement, et regardent
Un scorpion assoupi
Sous ce soleil assassin
Il feint de dormir serein,
Mais son oeil se méfie
De cette boule de poison,
Qui s'est donné pour mission,
De défier cet insecte en armure
Soudain elle prend posture

Prête à cracher sa haine

A infiltrer dans ses veines

La mort à petit feu.

Le scorpion se prend au jeu

Et se s'arc-boute défensif

Il reste pantois et pensif

Prêt lui aussi  à bondir
A la perforer de son javelot
Mortel, prêt à en finir,
A lui injecter son lot
D'enfer paralysant.
La vipère s'approche
Longeant une roche,
A une poignée de centimètres
Le scorpion lâcha son spectre
Et planta ses arrières
Dans le ventre mou
Bloquant les artères
De ce serpent fou
Qui se recroquevilla
On ne s'attaque pas
Aux scorpions dans la vie.
La morale est ainsi.
Voilà, c'est fini...

Partager cet article
Repost0

commentaires