Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 15:08

Pour ce samedi, je continue dans la publication de sentiments lointains, voici un texte sur la rupture, écrit en 2006

Je n'ai pas vu le vent tourné

Je ne savais pas, quand tu m'as laissé,

Qu'on ne se reverrait plus, plus jamais

Comme soudain mort l'un pour l'autre

Comme un oiseau abattu en plein vol.

Comme un rêve inachevé,

Mes pieds ne touchent plus le sol,

Depuis que je ne sais plus rêver

S'il ne faut plus rêver de toi.

Avec la fin de notre histoire,
J'ai perdu travail et espoir,
J'ai perdu mon "chez moi":
Tout ce que tu aimais chez moi.
J'erre à droite , à gauche.
Sur la tristesse, je chevauche,
A grandes enjambées, je saigne,
En silence, je le tais.
Je meurs dans l'anonymat.
Sans divulguer quoi que ce soit
Sur le mal qui me ronge,
Et, le ciel est gris depuis ce jour là
Où tu me manques encore

Partager cet article
Repost0

commentaires