Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 14:06

Mon petit papa,
Me voilà orphelin,
Désorienté, déboussolé
Par ce triste matin,
Où tu as passé ton chemin,
Tu es parti en voyage
Sans aucun baggage 
Aux pays des cieux,
Près de Dieu.
T'as dit "merde" à la maladie
A tous ces traitements abrutissants,
Tu es parti bien calmement
Aux pays des rêves infinis.

Mon petit papa,
Te voilà dans ta tombe,
Fleurie comme une notoriété
Ne manque que le poster de Laguiller
Je suis sur que les colombes
Et les Anges du Paradis
Refont le monde en conversations
Infinies, et que tu leur souries.
Dans l'enfer de cette terre,
Je me sens triste comme un parterre
De ronces immondes qui pourrissent
Sur un bas côté, et qui tapissent
La route de leurs lianes tentaculaires,
O mon Dieu, si grande est ma misère!
Je suis accablé par la détresse
Depuis cette merveilleuse messe,
Où nous t'avons dit "au-revoir".
Comment concevoir de ne plus te revoir?

M@dine  

Partager cet article
Repost0

commentaires