Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je Ne Suis Personne

  • : 30 années d'écriture DAMIEN VERHEE 2020 aux origines de l'écriture
  • : Suivre l'actualités de l'écriture de DAMIEN VERHEE, romans, poésies, projets, chansons
  • Contact

Damien Vrhee

  • VERHEE D
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....
  • Je suis un homme du Nord, qui a promené sa plume aux quatre vents, assis au milieu des crocus, calepin en poche, tout devient sujet à la rédaction de Poèmes "Sncf"...qu'on écrit partout, en toute occasion, comme ça, en improvisant, en écrivant....et plus de 640 textes sont ainsi nés, jusqu'à aujourd'hui, à l'aube de 2018....ou un tournant se prépare mes amis....

Bientot mon 1er roman à paraître

Pour tous renseignements pour utiliser en musique un texte présent sur ces pages, contactez moi
Damien V.
06 50 83 87 89

Recherche

Vous Avez Loupe

25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 13:33
Participation au défi de DEBORAH

Je vous prose cette semaine d'écrire un poème en vers ou en prose à partir du titre d'une chanson de Cabrel "un samedi soir sur la terre".

Consigne : votre chanson devra impérativement commencer ou terminer par les mots "un samedi soir sur la terre".
Mettez en ligne vos participations sur vos blogs avec si possible un lien actif vers "Oiseau lyre". Prévenez-moi dés qu'elles seront publiées et je viendrai les chercher.



Comme pour les autres défis poétiques, il n'y a pas de limite date.... 3, 2, 1 .... A vos plumes ! Amusez-vous bien...
Vos illustrations sont les bienvenues...




Samedi soir sur la terre
Samedi ordinaire,
Et l'on est seul sur la terre,
Seul dans cet univers,
Des amours éphémères?
La solitude qui assassine,
Quand depuis mon canapé
Je pense à toi, et devine,
Que toi, tu n'es pas isolée.
Quand les gens "normaux"
Sortent et se retrouvent,
Moi je regarde les journaux,
Ma montre et la porte d'entrée,
Personne à qui parler,...
Mes souvenirs sont brutaux,
Le temps passe, ils me prouvent
Que plus rien ne va changer
S'égrainent violemment les heures,
Et les journées sont un enfer
Infini, Vois comme je pleure,
Prisionnier de ce passé calvaire.
Un samedi soir sur la terre,
Regarder derrick, se taire...
Un véritable enfer,
Un samedi soir sur la terre

M@dine Roubaix, 24.11.2006/2009




Partager cet article
Repost0

commentaires